La DHEA est bien un médicament

Suite à l'engouement intempestif des Français pour la fameuse DHEA, dont la prise s'accompagne de risques éventuels encore non déterminés, les Prs Etienne-Emile Beaulieu et Françoise Forette, responsables de l'étude sur la DHEA et le vieillissement, se sont déclarés satisfaits de la décision de l'AFSSAPS (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé) visant à considérer cette hormone naturelle comme un médicament.
PUB

Selon les Prs Beaulieu et Forette, seul le statut de médicament peut garantir la qualité de la DHEA et le suivi médical. En effet, comme dans le traitement hormonal de la ménopause, il est impératif d'être vigilant et très attentif, notamment aux possibles contre-indications et aux effets secondaires. Or, plusieurs années d'utilisation et d'observation sont nécessaires afin d'établir définitivement le rapport bénéfices/risques. Dans tous les cas, de nouveaux essais cliniques sont indispensables et les éventuels risques de favoriser le développement d'un cancer hormonodépendant doivent être définis.Soulignons que cette molécule n'étant pas brevetable, les laboratoires ne sont pas intéressés par la réalisation de ces études. Elles ne pourront donc être « conduites qu'avec l'aide de l'Etat, de collectivités territoriales et de mécènes. »

Publié le 28 Août 2001
Auteurs : Dr Philippe Presles