Depuis le 1er juin 2012 : deux noyades par jour

© Istock

Chaque année, l'Institut de veille sanitaire (InVS) mène une enquête « Noyades », du 1er juin au 30 septembre. Selon les premiers résultats intermédiaires, en un mois,148 noyades accidentelles sont survenues, dont 73 ont mené au décès (soit 49%).

Publicité

148 noyades, dont 73 décès depuis le 1er juin 2012

Avec 148 noyades accidentelles, dont 73 décès entre le 1er juin et le 5 juillet 2012, cela fait en moyenne plus de deux noyades mortelles par jour. Ces accidents ont eu lieu :

  • en mer (40% des noyades accidentelles),
  • en cours d’eau (28%),
  • en plan d’eau (13%),
  • en piscine (14%).

Parmi les 22 noyades en piscine, 17 (77 %) ont eu lieu en piscine privée familiale, et 12 (55 %) concernaient des enfants de moins de 6 ans.

En mer,plus d'un tiers des noyades (38%) concernaient des personnes de plus de 65 ans et 21% des moins de 25 ans.

La prévention des noyades

Pour un été en toute sécurité, consultez la brochure prévention de l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) : http://www.inpes.sante.fr/CFESBases/catalogue/detaildoc.asp?numfiche=1208.

Publicité
Publicité

Vous saurez ainsi qu’une baignade ne s’improvise pas :

  • Baignez-vous dans une zone surveillée où l’intervention des équipes de secours est plus rapide.
  • Restez toujours attentif à vos enfants, même si la zone est surveillée.
  • Pendant la baignade, désignez un seul adulte responsable de leur surveillance.
  • Méfiez-vous des bouées ou des autres articles flottants (matelas, bateaux pneumatiques, bouées, siège…) : ils ne protègent pas de la noyade.
  • Renseignez-vous sur la nature des vagues, des courants et des marées (drapeau, météo…).
  • Ne consommez pas d’alcool avant une baignade.
  • Ne surestimez pas votre condition physique et souvenez-vous qu’il est plus difficile de nager en milieu naturel (mer, lac, rivière) qu’en piscine.
  • Prévenez vos proches lorsque vous allez vous baigner.
  • En piscine, malgré l’obligation d’équiper les piscines d’un dispositif de sécurité, de jeunes enfants se noient : ces dispositifs ne remplacent pas la surveillance active et permanente des enfants par un adulte.
Publié par Rédaction E-sante.fr le Mardi 17 Juillet 2012 : 09h36
Mis à jour le Mardi 17 Juillet 2012 : 10h06
Source : Institut de veille sanitaire (InVS), enquête noyades 2012, résultats intermédiaires du 6 juillet 2012.
PUB
PUB