Dépistage de l'ostéoporose et sécu

L'ostéodensitométrie est un examen qui permet d'évaluer l'état du squelette ainsi que le risque de fracture. Or, l'absence de son remboursement dans le cadre d'un dépistage systématique en retarde très souvent la prescription. C'est bien dommage, car on sait maintenant que la prévention est possible et peut éviter à de nombreuses femmes de lourdes complications…
PUB

L'ostéoporose est une maladie fréquente et grave du squelette...

L'architecture de l'os est altérée et sa masse globale diminue, le rendant moins résistant aux traumatismes, même minimes. La principale complication de l'ostéoporose, qui ne se révèle d'ailleurs pas autrement, c'est la fracture. Les fractures vertébrales (tassements) sont les plus fréquentes, suivies de près par la fracture de l'extrémité supérieure du fémur et celle des poignets. Elles surviennent plus fréquemment chez les femmes et à mesure que l'âge augmente.Tous les autres os peuvent être touchés, à l'exception de ceux du crâne, de la colonne cervicale ou des doigts. La plus redoutable des complications de l'ostéoporose est la fracture de l'extrémité supérieure du fémur, la fameuse « fracture du col du fémur » qui retentit sur la qualité et, parfois même, sur la durée de la vie.

PUB
PUB

...C'est aussi un réel problème de santé publique

Toute femme occidentale de plus de cinquante ans a 40 % de risque de faire une fracture due à l'ostéoporose. En France, 1,5 million de femmes ont déjà été concernées.En 2000, le coût global ce fléau avoisinait le milliard d'euros. Plus des deux tiers de cette somme n'ayant servi qu'à la prise en charge de ses complications.Du simple fait de l'évolution démographique, on s'attend à voir tripler le nombre de fractures ostéoporotiques d'ici 2050…

Publié le 22 Mai 2002
Auteur(s) : Dr Stéphanie Lehmann, gérontologue
Source : Le quotidien du médecin N°7106.
Voir + de sources
Vendredi 12 avril 2002 : 4.