Dépistage du cancer colorectal : devez-vous passer une coloscopie ?

Cette 4e journée nationale d'information gratuite sur la prévention du cancer colorectal par coloscopie se déroule aujourd’hui, mardi 27 mars 2012. Sont organisées partout en France des consultations de prévention gratuites et des réunions d'information sur le cancer colorectal.

PUB

Êtes-vous à risque élevé de cancer colorectal ?

Cette année, les hépato-gastroentérologues libéraux et hospitaliers mettent l’accent sur la nécessité de réaliser une coloscopie en cas de risque élevé de cancer colorectal. Dans cette optique, nous devons tous nous poser la question de savoir si nous faisons ou non partie de cette population à risque élevé de cancer colorectal. Voici les 4 questions à se poser pour évaluer son risque :

Avez-vous, vous-même ou dans votre famille, des antécédents de polypes ou de cancer colique ?

Avez-vous une maladie inflammatoire du côlon (RCH, Crohn) ?

Avez-vous une anémie ou constaté du sang dans les selles ?

PUB
PUB

Avez-vous des modifications récentes du transit intestinal après 50 ans ?

Toute réponse positive doit vous amener à consulter un gastroentérologue afin de vous faire préciser votre risque et de définir l’opportunité pour vous de réaliser une coloscopie ou un test Hemoccult et d’établir votre programme personnalisé de prévention et de dépistage.

Durant cette 4e journée nationale, les médecins participants (cabinets médicaux, cliniques et hôpitaux) proposent une consultation gratuite. Vous trouverez leurs coordonnées sur ce site, mais prenez rendez-vous avant de vous déplacer : www.prevention-cancer-du-colon.fr.

Dépistage du cancer colorectal : coloscopie ou test Hemoccult ?

Rappelons que le cancer colorectal fait l’objet d’un dépistage organisé depuis 2008, c'est-à-dire que toute personne âgée de 50 à 74 ans est invitée à réaliser un test Hemoccult (recherche de traces de sang dans les selles) tous les deux ans. Mais ce test ne s’adresse qu’aux personnes n’ayant ni symptôme ni facteur de risque de cancer colorectal. Lorsque c’est le cas, c’est un examen par coloscopie qui s’impose.

#E#Avec 40.000 nouveaux cas chaque année en France, le cancer colorectal représente le 3ème cancer le plus fréquent. Il représente aussi la 2e cause de décès par cancer et la 1ère après 85 ans. Pourtant, dépistés tôt, 9 cancers colorectaux sur 10 peuvent être guéris…

Publié le 27 Mars 2012 | Mis à jour le 27 Mars 2012
Auteurs : Rédaction E-sante.fr
Source : Communiqué de presse de la Fédération des spécialistes des maladies de l'appareil digestif (FSMAD), mars 2012.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés