Dent arrachée ou dent luxée : il y a urgence !

Une dent définitive qui a été arrachée peut être repositionnée par le dentiste et ainsi rester vivante. Mais attention, le sauvetage de cette dent n'est possible que si l'on intervient en extrême urgence. Et enfin, deux autres conditions doivent être remplies.
PUB

Les chocs

En jouant, les dents des enfants sont souvent exposées aux chocs. La lèvre qui gonfle et qui saigne est le plus souvent le seul symptôme visible. Pourtant parfois, le choc peut provoquer des lésions internes qui ne se voient pas. Une dent de lait peut s'enfoncer dans la mâchoire et léser le germe sous-jacent de la dent définitive par exemple. Ou encore, sous le choc, une dent définitive peut endommager les dents voisines. On recommande ainsi de consulter un dentiste au moindre doute afin de vérifier rapidement la gravité occasionnée par le choc.

La luxation d'une dent

Un choc peut aussi provoquer la luxation d'une dent, la déboîter de son emplacement. Une dent définitive arrachée peut être remise à sa place et être sauvée. Encore faut-il le savoir et agir dans l'urgence. Pourquoi ? Parce qu'une fois déracinée, la dent a une durée de vie extrêmement courte. Par ailleurs, il faut la conserver et la manipuler selon des règles très précises. A savoir : la probabilité de sauver la dent est bonne si elle est réimplantée dans les trente minutes. Au-delà, le succès diminue lorsque la dent n'est pas conservée dans son alvéole. 1) La première chose à faire est évidemment de récupérer la dent. Mais attention de ne surtout pas la saisir par la racine. Il faut l'attraper par le côté extérieur de la dent : par la couronne. Il ne faut donc jamais toucher la racine, au risque de l'endommager. 2) Idéalement, il faut immédiatement repositionner délicatement la dent dans son alvéole, avant de foncer chez le dentiste. Avant de la réimplanter, humectez la dent avec un peu de salive ou avec un peu d'eau. 3) Si le repositionnement de la dent n'est pas immédiatement possible, elle doit être conservée durant tout le trajet chez le dentiste, idéalement dans la bouche au contact de la salive. Sinon, dans un verre de sérum physiologique ou de lait. Ce qu'il ne faut pas faire, c'est essuyer la dent. En effet, elle ne doit jamais rester à sec car une fois sèche, elle meurt. Il ne faut donc surtout pas la placer dans un mouchoir ou dans du coton. Si la gencive saigne, appliquez une compresse pour réduire l'hémorragie. Généralement, le dentiste ancre la dent aux dents adjacentes pendant 7 à 10 jours. Si votre dentiste n'est pas situé à proximité ou s'il n'est pas disponible, composez le 15 et assurez-vous que des soins dentaires sont bien prévus (urgences dentaires).

PUB
PUB
Publié le 29 Septembre 2008
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : Guide pratique des premiers secours, Croix-Rouge, éditions Sélection du Reader's Digest.