Danser : un sport, un plaisir et des vertus santé
Sommaire

La danse, un sport-plaisir

Par ailleurs, contrairement à de nombreux sports qui sont pratiqués de manière contrainte parce qu’il « faut » faire de l’exercice physique, la composante plaisir est centrale dans la danse. La musique, notamment, participe à cet aspect et va jusqu’à faire oublier l’effort physique. Aujourd’hui, on parle d’ailleurs de « danse-thérapie » pour désigner ces approches, utilisées notamment en psychiatrie, qui s’appuient sur le mouvement et le rythme pour apaiser les tensions psychologiques et diminuer les symptômes de certaines maladies.

Enfin, la danse en couple permet d’établir ou de rétablir un rapport de séduction avec son partenaire et booste la confiance en soi... et en l’autre. Pratiquée devant un miroir, comme la danse classique, elle permet aussi de développer une appréhension positive de son corps, perçu comme un corps mouvant, habité, et non plus simplement comme une image.

Danse et cerveau : d’autres circuits mobilisés

Des études menées sur des patients atteints de la maladie de Parkinson montrent aussi que la danse est particulièrement bénéfique pour ces personnes qui présentent d’importants troubles de la marche, de l’équilibre et de la coordination. Les patients parkinsoniens ont même tendance à s’en sortir mieux que prévu... ce qui laisse entendre que notre corps peut, grâce à la musique, se laisser guider par la partie plus émotionnelle de notre cerveau et non par les seules zones qui contrôlent habituellement le mouvement.

Ainsi, une étude menée par l'Université de Washington a démontré la supériorité des cours de tango sur les soins classiques de kinésithérapie dans la mobilité et l'équilibre des patients atteints de la maladie de Parkinson (2).

De manière générale, la danse semble d’ailleurs améliorer l’équilibre des seniors.

En 2009, deux recherches (3) (4) ont ainsi évalué l’effet d’une séance hebdomadaire de modern jazz chez des femmes de plus de 50 ans. Après quinze semaines, à raison d’une séance par semaine, des améliorations significatives de l’équilibre ont été observées... Avec, à la clef, une meilleure prévention des chutes mais aussi une allure plus jeune et plus tonique !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Mots-clés : Danse, Sport, Sante
Source : (1) Duberg, A. et al., Arch Pediatr Adolesc Med. 2012;166(11) :1037-1044. (2) Hackney et al., Neurologic Physical Therapy 2007 Dec; 31(4) :173-9. (3) Alpert, PT et al., J Am Acad Nurse Pract. 2009;21(2) :108-15. (4) Wallmann, HW et al ., Biol Res Nurs. 2009;10(3) :257-66.