Cunnilingus : 5 idées reçues décryptées par un sexologue
Sommaire

"Le cunnilingus nécessite une hygiène parfaite"

Les femmes sont souvent assez inquiètes de leur hygiène. Non pas bien sûr parce qu’elles ne se lavent pas, mais parce qu’elles ont souvent la croyance - issue de nos grands-mères - que leur sexe est sale.

"Dans certaines familles, on avait la serviette de toilette du haut et celle du bas. Encore aujourd’hui, certaines craignent une remarque désobligeante ou pire, de susciter du dégoût. Alors, elles se lavent "à fond" et prennent le risque d’abîmer leur flore vaginale. Celle-ci n’aime pourtant pas trop le savon", prévient Marie Bareaud.

D’autant plus que le partenaire peut être également gêné par une odeur de savon ou de gel douche trop forte.

"Le cunnilingus c’est uniquement pour le plaisir de la femme"

Ce serait très dommage ! Cela peut malheureusement arriver si le partenaire se force pour "faire plaisir".

Mais le respect est fondamental : le respect de celui qui reçoit parce qu’il a le désir de vivre cette caresse et le respect de celui qui la donne parce qu’il est motivé par l’excitation que son geste va procurer et le plaisir qui en découlera. Le cunnilingus est uniquement pour le plaisir de la femme lorsque celle qui le reçoit part dans son "monde" et oublie son partenaire.

"Pour vivre une relation sexuelle, il faut une relation ! Or, plus la femme est en lien avec son partenaire, plus elle est dans la sécurité de leur relation et plus elle peut s’ouvrir au plaisir. L’accès au plaisir nécessite souvent un lâcher prise, c’est-à-dire un abandon. Dans le mot abandon, il y a le mot don. Le partenaire peut vraiment savourer toute l’ouverture et l’abandon vécus par la femme pendant un cunnilingus", souligne la sexologue.

"Le cunnilingus est réservé aux bons amants"

Il existe aujourd’hui des applications pour s’entraîner au cunnilingus. Mais bien plus qu’une histoire de technique, c’est une histoire de plaisir !

"Si celui qui offre le cunnilingus prend le temps de savourer lui aussi le sexe féminin, alors il a de grandes chances de devenir un "pro" de cette pratique ! Et s’il profite de ce geste pour honorer le féminin à travers la femme qu’il honore à ce moment-là, elle ne peut que le ressentir et vivre davantage de plaisir", précise Marie Bareaud.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :