Crise d'asthme : que faire si vous n'avez pas de médicaments ?

© Adobe Stock

La respiration difficile due à une crise d’asthme peut nécessiter une hospitalisation en urgence. Une crise d’asthme sans Ventoline est une situation stressante qui amplifie les difficultés respiratoires. En l’absence de traitement de la crise d’asthme, quelques gestes peuvent toutefois favoriser la respiration.

Publicité

Crise d’asthme : définition

Alvéoles pulmonaires, bronches et bronchioles constituent le système bronchique par lequel circule l’air. Pendant une crise d’asthme, leurs parois gonflent, le mucus est produit en abondance pour combattre l’inflammation, et les muscles bronchiques empêchent l’air de passer car ils se contractent. C’est la bronchoconstriction.

Crise d’asthme sans Ventoline : pas de panique

Panique et angoisse sont capables d’amplifier les mécanismes d’une crise d’asthme au cours de laquelle la personne éprouve beaucoup de mal à respirer au point de ressentir une sensation d’étouffement. Si l’on n’a pas de Ventoline sous la main, il est très important d’asseoir ou, mieux, d’allonger la personne asthmatique en crise pendant 15 minutes au moins pour limiter les risques de récidive. Il faut ensuite la calmer et la faire respirer sans précipitation afin que la respiration profonde soit de nouveau possible.

Publicité
Publicité

Crise d’asthme sévère sans Ventoline : composez le 15

En cas de crise d’asthme sévère, si l’on n’a pas de Ventoline, il est fondamental de protéger la personne asthmatique contre des conséquences graves. Il faut simplement la placer en position latérale de sécurité en attendant les secours que l’on aura pris soin d’appeler en composant le 15. Le médecin urgentiste lui injectera un bronchodilatateur, dont l’action est très rapide.

Publié par La Rédaction E-Santé le Mardi 28 Août 2018 : 18h31
La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :