Contraception naturelle : que faire en cas de retard de règles ?

© Istock
Pour éviter une grossesse non désirée, vous avez peut-être opté pour une contraception naturelle. Or malgré ces précautions, vos règles ont du retard. Est-ce l’annonce d’une grossesse ? Que faire en cas de retard des règles ?
Publicité

Contraception naturelle féminine

Sous le terme de contraception naturelle, on regroupe toutes les méthodes contraceptives qui visent à repérer les dates d’ovulation, afin d’éviter d’avoir des rapports sexuels pendant cette période. Parmi ces méthodes, il y a la méthode Ogino : la période de l’ovulation se situe entre le 12e et le 16e jour après le commencement des règles, période au cours de laquelle il faut pratiquer l’abstinence sexuelle. Autre méthode contraceptive naturelle : le retrait. Dans ce cas, l’homme se retire du vagin de la femme avant l’éjaculation.

Publicité
Publicité

Retard de règles et grossesse

Si une femme qui a des cycles réguliers remarque un retard de règles, que faire ? S’agit-il forcément d’une grossesse ? Une première démarche consiste à effectuer un test de grossesse. Seulement attention, ce n’est pas parce que ce dernier est négatif que vous n’êtes pas enceinte. Peut-être est-ce simplement parce que le test a été effectué trop tôt. Il convient donc de refaire un deuxième test quelques jours après, pour conforter le résultat.

Si le second test est négatif, il s’agit peut-être tout simplement d’un retard d’ovulation. Autres facteurs pouvant expliquer ce retard de règles : une forte variation de poids, le stress, un choc traumatique, ou encore l’approche de la ménopause.

Quel que soit le mode de contraception féminine utilisé, un retard de règles n’est donc pas forcément l’expression d’une grossesse.

 
Publié par La Rédaction E-Santé le Jeudi 19 Avril 2018 : 14h02
La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :