Contraception masculine : quelles sont les méthodes sans hormones ?

© Istock

Dans le couple, c’est souvent la femme qui prend la contraception. Mais cette responsabilité peut être partagée, des contraceptifs pour homme existant aussi. En outre, la contraception féminine peut être mal tolérée, de sorte que parfois la contraception masculine s’impose. Quelles sont les méthodes de contraception masculine sans hormones ?

PUB

Contraception masculine : la méthode thermique

La méthode de contraception masculine thermique repose sur le port de slip chauffant. L’idée est d’accroître la température au niveau des testicules pour réduire la production de spermatozoïdes. Pour que cette contraception soit efficace, l’homme doit porter le slip chauffant chaque jour de la semaine à raison de 15 heures par jour. L’OMS ne valide cependant pas ce procédé.

PUB
PUB

Le préservatif ou le retrait, des contraceptions masculines naturelles

Le préservatif est le mode de contraception masculine le plus répandu. Il est important de savoir poser le préservatif correctement, afin qu’au moment de l’éjaculation, il ne permette pas aux spermatozoïdes de passer dans le vagin. Autre solution : la contraception naturelle grâce au retrait. L’homme doit alors contrôler son éjaculation et se retirer pendant le coït, juste avant qu’elle n’intervienne.

La vasectomie : une contraception masculine radicale

La vasectomie est une intervention chirurgicale que l’on doit envisager comme irréversible, pratiquée en France depuis le début des années 2000. La vasectomie consiste à bloquer les canaux déférents. C’est en effet par ces canaux que les spermatozoïdes sont éjaculés. Cette intervention se pratique en ambulatoire et n’est utilisée qu’en ultime recours.

Publié le 03 Août 2018
Auteur(s) : La Rédaction E-Santé