Contraception : choisissez celle qui vous va !
Publié le 17 Septembre 2007 à 2h00 par Rédaction E-sante.fr
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Trop de femmes oublient leur pilule...

Le taux d'utilisation de la contraception en France fait partie des plus élevés d'Europe. Pourtant, le nombre d'interruption volontaire de grossesse (IVG) reste élevé, voire augmente dans certaines tranches d'âge (en relation notamment avec les changements de contraception et le post partum). Pourquoi de telles données contradictoires ? C'est que la contraception est mal utilisée, mal gérée. En effet, plus de la moitié des femmes ayant eu recours à une IVG utilisaient une méthode contraceptive : 23% d'entre elles prenaient la pilule, 19% utilisaient le préservatif et 7% le stérilet. Et effectivement, selon les résultats d'une enquête menée en début d'année, plus d'une femme sur cinq sous pilule affirme l'oublier au moins une fois par mois. En conclusion, la pilule n'est tout simplement pas la méthode contraceptive qui convient à ces femmes oublieuses... L'important est de le reconnaître et d'en changer pour une autre, plus adaptée au mode de vie. Pourtant, ce n'est pas aussi évident qu'il y paraît car selon cette même enquête, 95% des utilisateurs d'une contraception se déclarent satisfaits, voire très satisfaits (79%), du moyen qu'ils emploient.

Les Français connaissent-ils bien les méthodes contraceptives ?

La pilule et le préservatif sont les deux types de contraception les plus connus des Français (97%), suivis du stérilet (93%). 75% connaissent le préservatif féminin et le diaphragme. Seulement environ un Français sur deux connaît les autres moyens contraceptifs : spermicides (52%), patch (48%), implant (44%) et anneau vaginal (44%).

Réponses à quelques interrogations et idées fausses

  • La pilule est le moyen le plus utilisé suivi par le stérilet. Le préservatif n'est employé que par moins de 14% de femmes et son usage est maximal entre 15 et 19 ans.
  • 91% des femmes recourent à une contraception lors de leur premier rapport sexuel.
  • Un quart des Français pensent que la pilule peut rendre stérile et fait systématiquement grossir : c'est faux.
  • La moitié des Français croient que le stérilet ne peut s'employer que si on ne veut plus ou pas d'enfants : c'est faux, lorsqu'une grossesse est désirée, il suffit d'enlever le stérilet et la fertilité revient.
  • 53% affirment qu'une femme ne peut pas tomber enceinte si un rapport sexuel a eu lieu pendant ses règles : c'est faux.
  • La durée d'un patch contraceptif est d'une semaine, celle de l'anneau vaginal d'un mois et l'implant contraceptif de trois ans.
  • Ni la contraception hormonale (pilule, patch, anneau, implant), ni le stérilet ne protègent des infections sexuellement transmissibles. Pour s'en protéger, il faut utiliser en plus le préservatif.

Pour en savoir plus

Durant la campagne nationale organisée du 15 septembre au 6 octobre 2007 par l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (INPES), et le Ministère de la Santé, un numéro a été mis en place : 0800 235 236 (gratuit depuis un poste fixe, 7j/7 de 8h à minuit).Un site Internet est également disponible pour toute information se rapportant à la contraception : www.choisirsacontraception.fr.

Source : Communiqué de presse de l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (INPES) et du Ministère de la Santé, 11 septembre 2007.