Contraception : 3 techniques efficaces et sans hormones

La pilule demeure aujourd’hui la première méthode de contraception utilisée en France. Toutefois, face à son usage contraignant et ses effets secondaires, le recours à une méthode de contraception plus naturelle, sans hormones, est de plus en plus courant.
© Istock

Le diaphragme: un moyen de contraception autonome

Le diaphragme féminin est un moyen de contraception sans hormones. Il s’insère directement par le vagin avant tout rapport sexuel, empêchant ainsi les spermatozoïdes de passer au niveau du col de l’utérus. Son taux d’efficacité est de l’ordre de 94 %, il est donc recommandé de l’utiliser en association avec un spermicide afin d’optimiser son action. Attention, le diaphragme ne protège pas des infections sexuellement transmissibles.

Le stérilet en cuivre: une contraception naturelle

Il s’agit d’un dispositif médical de petite taille en forme de T qui est placé dans la cavité utérine par un gynécologue. Il comporte un fil de cuivre qui provoque une légère inflammation locale, limitant ainsi la fécondation et rendant l’endomètre hostile à la nidation. Le stérilet en cuivre doit être changé tous les 5 à 10 ans selon les cas. Contraceptif efficace, il ne protège pas contre les infections sexuellement transmissibles.

Les préservatifs: un excellent moyen de contraception

Le préservatif est très efficace et constitue le seul moyen contraceptif qui protège les partenaires des différentes maladies sexuellement transmissibles comme le VIH et les hépatites. Son taux d’efficacité avoisine les 97 %, mais attention, il est essentiel de vérifier que le préservatif répond bien aux normes européennes. Les préservatifs féminins, quant à eux, sont des petits anneaux cylindriques qui s’enfilent dans le vagin de sorte à tapisser la paroi utérine ainsi que l’ouverture.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :