Le concombre : toute la vérité sur ce légume spécial régime
Sommaire

Les antioxydants sont contenus dans la peau du concombre

Le concombre contient des antioxydants, molécules qui aident l'organisme à neutraliser les radicaux libres. Ces derniers, lorsqu'ils sont en excès, sont dommageables pour les cellules et impliqués dans le développement des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et des maladies liées au vieillissement. Or les antioxydants étant cachés dans la peau, on ne peut en bénéficier que si le concombre est consommé sans l'éplucher. Comme les concombres sont cultivés avec peu de pesticides, on peut recommander de les manger sans enlever leur peau.

Parallèlement, il faut savoir que le concombre contient des antioxydants dont l'activité est faible par rapport à d'autres légumes de consommation courante comme le poivron rouge, la carotte, l'épinard ou le chou. Néanmoins, manger souvent des concombres contribue à renforcer nos apports en antioxydants.

Sans ses graines, le concombre est parfaitement digeste

Inutile de faire dégorger le concombre dans du sel au risque de lui faire perdre ses minéraux. Ce sont ses graines qui peuvent le rendre indigeste. Il suffit donc de lui ôter ses graines centrales avant de le consommer.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Sciences et Avenir, juin 2009.