Comment venir à bout de ces cors et durillons qui nous cassent les pieds ?
Sommaire

Comment éliminer les cors et les durillons ?

Les cors et durillons doivent être éliminés régulièrement.

Pour cela, on recommande une abrasion des zones de peau épaissies avec une pierre ponce, une râpe, une lime ou encore une crème exfoliante. L’abrasion n’est pas douloureuse car l’épaississement de la peau est constitué de cellules mortes.

On peut aussi avoir recours à des pansements actifs.

Ils diffusent des principes actifs qui aident à l’élimination des cellules mortes, tout en stimulant la régénération de l’épiderme. Cors et durillons peuvent ainsi disparaître en une dizaine de jours. Certains pansements sont à porter en continu, d’autres sont appliqués uniquement la nuit.

Des principes actifs dits coricides kératolytiques (essentiellement de l’acide salicylique ou de l’acide lactique) sont également disponibles sous forme de pommade ou de liquide, à appliquer précisément sur la zone épaissie, au risque de brûler les tissus environnants. Parfois, le protocole est contraignant, comprenant un bain de pieds préalable pour ramollir la peau, la pose d’un vernis protecteur autour de la zone à traiter, l’application du produit, le séchage puis la mise en place d’un pansement occlusif.

Enfin, encore plus radical, mais réservé aux cors d’épaisseurs importantes : le coupe-cor.

Son utilisation est cependant délicate et déconseillée aux personnes diabétiques, aux personnes âgées et aux maladroits en raison d’un risque d’hémorragies et de surinfections.

Pour ces personnes et pour éviter l’usage du coupe-cor, il est plutôt fortement recommandé de consulter un podologue ou un pédicure, spécialiste des pieds qui saura vous traiter efficacement et divulguer des conseils personnalisés.

A savoir : En cas de douleurs, il existe des systèmes de protection : emplâtre, mousses, feutres évidés, coussins plantaires en silicone, manchons coiffe-orteils, etc.

Comment prévenir les cors et les durillons ?

  • Il faut porter les bonnes chaussures

    Eviter les chaussures n’ayant pas une morphologie adaptée à celle des pieds (ex. chaussures étroites et pointues), les chaussures trop rigides et les talons hauts qui tassent les orteils au bout de la chaussure.

  • Ne pas laisser de callosité s’installer

    Dès l’apparition d’une épaisseur, poncez !

Attention diabétiques !

Les diabétiques doivent consulter régulièrement un podologue.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :