Comment se protéger de la chaleur ?
Sommaire

En été, attention à l'hygiène alimentaire

Les courses...

Chaleur et développement bactériens obligent, prêtez plus d'attention au transport des denrées et à leur conservation. Un sac isotherme épais, dans lequel vous mettrez un ou deux blocs de congélation s'impose pour faire vos courses. Vous y mettrez tous les produits sensibles, frais et bien sûr, surgelés.

Préférez aussi les lieux peu éloignés pour limiter le temps de transport.

Vous pouvez aussi faire vos courses tôt le matin ou en soirée afin de les transporter quand la chaleur n'est pas encore là (matin) ou retombée (fin d'après midi).

Et pourquoi pas les livraisons à domicile ? Les camions de livraison sont bien équipés (camions frigorifiques). Vous êtes ainsi sûr(e) de ne pas rompre la chaîne du froid.

Surveillez votre réfrigérateur

Le frigo ne doit pas dépasser 4°C et le congélateur doit être à -15°C.

Pas la peine de revoir leurs réglages, même par fortes chaleurs, ils s'autorégulent. Débarrassez-vous en revanche des sur-emballages et surveillez l'apparition de givre. Dans votre frigo, ce dernier témoigne d'un problème d'étanchéité de l'appareil et dans le congélateur, d'une rupture de la chaîne du froid des produits.

Astuce

Emballez individuellement toutes vos denrées ouvertes et vos plats cuisinés et prenez l'habitude de ne les sortir du froid que quelques minutes avant de les déguster.

Attention aux aînés !

Autant de notions élémentaires, qui, canicule ou non, doivent être renforcées pour nos aînés. Outre des visites régulières, les plus âgés d'entre nous requièrent des attentions toutes particulières.

Les personnes isolées ou en perte d'autonomie ont été les plus touchées par les vagues de chaleur et plus particulièrement encore, celles qui vivaient au dernier étage d'immeubles et sous les toits (température plus élevée, escaliers, difficultés à sortir de chez elles, etc.).

Surveillance

Sans vous éreinter vous-même, il faut, à chaque entrevue, si possible quotidienne, vérifiez que leurs apports en liquides sont suffisamment réguliers.

Petits trucs pour ceux qui s'occupent de parents vraiment affaiblis ou souffrant de maladies neurodégénératives : notez sur leurs bouteilles les heures auxquelles ils se désaltèrent. Vous contrôlerez mieux leur consommation.

Autre conseil plus général, préparez-leur des boissons qu'ils apprécient.

Pour les rafraîchir (au-delà de 30°C ou dès lors qu'ils souffrent de la chaleur), il est aussi recommandé de les aider à se doucher ou se baigner, à une température de deux à quatre degrés inférieure à la leur.

Sorties utiles

En cas de canicule, emmenez chaque jour la personne dans un lieu plus frais (cinémas, voiture ou centres commerciaux climatisés...) et restez-y à ses côtés deux ou trois heures. Cela l'aidera à se rafraîchir.

Par ailleurs, veillez à ce que la personne âgée ne sorte pas inutilement aux heures chaudes de la journée sous prétexte qu'elle va toujours à la boucherie à son ouverture à 15h !

Ni ménage, ni vaisselle...

De même que vous avez abandonné votre activité sportive (le temps que les températures redeviennent supportables), dissuadez votre parent âgé de faire sa vaisselle et son ménage. Prenez une aide-ménagère ! Il faut l'aider à se reposer en lui proposant de s'allonger à l'ombre de ses persiennes. Vous en profiterez pour vous détendre aussi ou jeter un coup d'oeil à ses denrées.

Hygiène alimentaire

La chaleur peut mettre la santé digestive de nos aînés en danger et engendrer des intoxications alimentaires. En effet, l'été est propice aux ruptures de la chaîne du froid et nos aînés sont particulièrement sensibles aux bactéries. Pour limiter les risques, éliminez de leur réfrigérateur, charcuteries, produits fumés ou fromages au lait cru qui présentent des risques de Listéria.

Et surtout, n'hésitez jamais à appeler un médecin

Somnolence, fatigue persistante, difficultés à respirer, altération de la conscience (perte de notion du temps, de l'espace) ou encore température, doivent immédiatement vous amener à consulter. Votre généraliste est tout indiqué, mais en son absence contactez SOS Médecins ou le SAMU.

S'il le faut, emmenez le malade aux urgences.

Enfin, demandez au médecin de revoir les ordonnances, car les effets de certains médicaments sont modifiés en cas de fortes chaleurs.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Vivre Plus, n°26, 2004.