Comment reconnaître une chute de tension ?

Publié le 24 Novembre 2018 par La Rédaction E-Santé
La tension artérielle est une variable qui peut s'élever ou chuter. La baisse de la tension artérielle constitue une maladie du système cardiovasculaire dont les origines sont multiples. Il ne faut pas la négliger, car ses symptômes peuvent être graves.
PUB
© Istock

Quels sont les symptômes de la chute de tension ?

La chute de tension correspond à une baisse de la pression artérielle, généralement en dessous de 10/6 mmHg. Cependant, certaines personnes vivent quotidiennement avec une tension basse, sans en ressentir de symptôme. Lorsqu'il s'agit d'une chute de tension, une sensation d'étourdissement et de malaise et de perte d'équilibre survient. La peau est moite et le sujet est pâle. Une grande fatigue est associée à ces symptômes, avec parfois l'impression d'un évanouissement imminent. Le rythme cardiaque est accéléré et la respiration est plus rapide, pour tenter de compenser le manque d'oxygène qui n'est plus suffisamment assuré par la circulation sanguine. La pression étant insuffisante, il n'y a pas assez de sang qui irrigue le cerveau et les organes comme le cœur ou les poumons. Lorsqu'elle est brutale, la baisse de tension peut provoquer une chute précédée de vertiges et de l'apparition de mouches volantes devant les yeux. La syncope peut être une conséquence d'une chute brutale de la tension.

PUB

Quelles sont les principales causes de la chute de tension ?

La chute de tension peut être favorisée par une grande fatigue, ou par certaines prises médicamenteuses. La fièvre, les infections ou les maladies inflammatoires chroniques peuvent aussi faire varier la tension artérielle. L'hypotension orthostatique correspond à une chute tensionnelle brutale lors du passage de la position assise ou couchée à la position debout. Elle peut être due à des mouvements trop rapides ou à la prise de certains médicaments. Un surdosage en traitement antihypertenseur peut provoquer une hypotension. Les malaises vagaux, généralement bénins, ou les allergies aiguës peuvent entraîner des chutes de tension brutales. L'hypotension est également fréquente chez les femmes enceintes.

PUB

Comment prendre en charge une chute de tension ?

La chute de tension est simplement diagnostiquée par la prise tensionnelle. Lorsqu'une tension basse est constatée, le sujet doit être allongé, pour éviter le malaise et la chute. Il est conseillé de lui surélever les jambes, pour que le sang afflue davantage vers le cerveau et le cœur. Si le sujet est conscient, il doit être réhydraté par voie orale et il doit éventuellement prendre du sucre pour éviter l'hypoglycémie. Si le sujet n'est pas conscient, une perfusion de réhydratation rapide peut être mise en place. Le sujet ayant une tendance chronique à l'hypotension et la tolérant mal, un traitement médicamenteux permet de maintenir la tension artérielle à un niveau correct. Un bilan cardiovasculaire et général doit être réalisé chez les patients présentant des malaises avec hypotensions, à la recherche d'une cause qu'il serait possible de traiter.