Comment peut-elle vous aider à connaître de meilleures érections ?

Publié par Dr Catherine Solano le Mercredi 07 Juillet 2004 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 10 Février 2011 : 15h58

Le pénis d'un homme qui éprouve du désir sexuel et de l'excitation se met en position d'érection. C'est naturel et évident… sauf quand ça ne fonctionne pas tout à fait. Saviez-vous que lors du coït, la femme participe mécaniquement à la bonne érection de son partenaire ?

© Istock
PUB

L'érection augmente avec la pénétration

Au moment de la pénétration, le gland entre dans le vagin. Et même quand elle est bien lubrifiée, l'entrée de cette zone est relativement étroite. Le gland se retrouve donc comprimé, chose qui lui est tout à fait agréable. Mais c'est aussi très utile ! En effet, cette pression entraîne un afflux sanguin supplémentaire et donc une augmentation de l'érection ! Et mieux encore, quand le gland s'enfonce un peu plus loin, le vagin s'élargit, et cette variation de pressioncontribue encore à augmenter l'érection. Ensuite, lors des mouvements de va-et-vient, le gland se trouve serré, desserré, serré, desserré, et ces différences de pression contribuent largement à maintenir un excellent flux sanguin dans le pénis, donc une érection idéale.

PUB
PUB

Une érection incomplète au départ n'est donc pas un problème

C'est la raison pour laquelle un homme plutôt mécontent de son érection incomplète lors des préliminaires, sait que s'il parvient à pénétrer sa partenaire, aura de grandes chances pour que tout aille bien ensuite. C'est même pour cela que dans le TAO chinois, on considère qu'un homme doit apprendre à pénétrer sa partenaire avec un pénis sans érection ! Cela peut arriver à n'importe quel homme d'avoir une panne d'érection, et cela vaut quand même la peine de se lancer, puisque, grâce au massage intérieur du vagin qui l'accueille, il va aller vers l'excitation et l'érection.

Publié par Dr Catherine Solano le Mercredi 07 Juillet 2004 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 10 Février 2011 : 15h58
PUB
PUB
A lire aussi
Dysfonctionnement érectile (ou impuissance sexuelle)Publié le 06/09/2001 - 00h00

Le terme " impuissance " n'est plus guère utilisé par les médecins. Ceux-ci parlent plutôt de troubles d'érection ou de dysfonctionnement érectile, expressions qui font référence à l'incapacité d'obtenir et de maintenir une érection suffisamment rigide pour avoir une activité sexuelle...

Plus d'articles