Comment bien manger sans vous ruiner ?

Publié le 15 Novembre 2016 à 12h29 par Paule Neyrat, Diététicienne
Manger est nécessaire à la vie. Bien manger est un plaisir mais qui ne se traduit pas pour tous de la même façon, n’a pas les mêmes répercussions sur la santé, ni le même prix. Manger sainement est indispensable à la réputation de revenir très cher. Peut-on bien manger sans se ruiner ? On décrypte.
© Istock
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Bien manger : des critères variables

« On a bien mangé » sourit Joséphine après que sa famille ait avalé du pâté, un cordon bleu et du gratin dauphinois surgelés et réchauffés au micro-ondes, puis un pot de crème au chocolat et une glace en prime car elle était en promo au supermarché. Les restes sont partis à la poubelle.

« On a bien mangé » se réjouit Victoria après le dîner familial composé d’une soupe de légumes frais, d’un hachis parmentier, préparé avec les restes d’un bœuf bourguignon, accompagné d’une salade verte et terminé avec une autre de fruits frais et une boule de glace chocolat maison. Elle a congelé un petit reste du hachis parmentier pour un prochain repas en solo d’un de ses ados.

Les critères du « bien manger » peuvent être très différents d’une personne à l’autre. Ceux de Joséphine qui s’approvisionne toujours au supermarché, reposent sur la quantité et la praticité. Tandis que pour Victoria, qui utilise un maximum de produits bios, c’est l’équilibre alimentaire et la santé de sa famille.

On pourrait penser que celle-ci dépense plus d’argent que Joséphine pour nourrir sa famille. Rien n’est moins sûr.

Les pièges des courses au supermarché

Profits obligent, tout est scientifiquement organisé dans tous les supermarchés pour vous faire acheter le plus possible.

Nombreux sont les pièges qui vous sont tendus pour arriver à ce but : très grands caddies placés à l’extérieur alors que les paniers à roulettes, plus petits et que l’on remplit moins sont à l’intérieur ; produits les plus chers placés à hauteur des yeux ; promos tentantes de toutes sortes ; dégustation de nouveautés ; produits courants (lait, eaux etc.) changeant de place, vous obligeant ainsi à parcourir d’autres rayons et à acheter sous une impulsion ; diffusion d’odeurs vous mettant en appétit ; musique abrutissante vous empêchant de réfléchir ; fruits et légumes régulièrement vaporisés pour dissimuler leur manque de fraîcheur etc. La liste est interminable.

Le seul moyen de déjouer tous ces pièges des supermarchés est d’y faire vos courses avec une liste précise et surtout un ou deux paniers que vous porterez : vous ne risquez pas de les remplir de produits superflus.

Bien manger : légumes et fruits

Il est évident que les meilleurs sont ceux issus de l’agriculture biologique.

Sont-ils plus chers ? Pas forcément.

Ils ne le sont pas lorsque vous vous approvisionnez le plus directement possible auprès des producteurs.

Les moyens ne manquent pas car les circuits courts ne cessent de se développer. Ils sont recensés et régulièrement mis à jour sur le site du Ministère de l’Agriculture.

Ce sont évidemment des légumes et des fruits de saison locaux. Mais - et surtout en hiver - vous ne pouvez faire l’impasse sur les agrumes, les bananes, les ananas. Préférez les bios car tous sont gavés de conservateurs pas vraiment sympathiques pour votre santé.

Bien manger : viandes et volailles

Vous avez intérêt à vous approvisionner en viandes et volailles directement auprès des producteurs via Internet.

Vous y gagnez du temps, vous y trouvez des produits de qualité moins chers que dans le commerce traditionnel : les frais de livraison sont moins élevés que la marge des revendeurs.

C’est la solution la plus économique surtout si vous devez nourrir tous les jours une grande tablée. Si vous n’êtes que deux et/ou si vous avez réduit la consommation de ces produits pour cause d’équilibre alimentaire et de protection de la planète, vous pouvez fort bien faire seulement un achat mensuel et congeler ce que vous ne cuisinez pas tout de suite.

Bien manger : poissons

Nombreux sont les supermarchés qui offrent de bons rayons de poissonnerie. A vous d’évaluer le vôtre et de comparer prix et qualité avec le poissonnier de votre quartier.

Privilégiez les petits poissons gras (sardine, maquereau, truite etc.) qui sont les plus riches en Omega 3 et toujours bon marché ; les poissons d’élevage bios toujours moins chers que les sauvages et quasiment aussi bons mais aussi ceux de saison : lorsque la pêche est abondante, les prix baissent.

Bien manger : les œufs

Les œufs ont toutes les qualités pour bien manger sans se ruiner !

Il faut 3 minutes pour cuire deux œufs à la coque qui seront bien meilleurs qu’une tranche de jambon industriel pleine d’additifs !

Ils sont les meilleurs fournisseurs de protéines qui soit, parfaitement équilibrées en acides aminés essentiels (la protéine de l’œuf est celle de référence en matière de nutrition). Et ils sont bon marché.

Achetez de préférence des œufs bios ou mieux encore des œufs Bleu-Blanc-Cœur plus riches en Omega 3 car les poules reçoivent des graines de lin dans leur alimentation.

Bien manger : placard et frigo

Dans le placard, vous avez toujours des céréales et des légumineuses : elles sont indispensables plusieurs fois par semaine, si ce n’est, en alternance, à chaque repas. Et elles ne sont jamais chères. Vous avez aussi une bouteille d’huile d’olive : elle sert à tout.

Au frigo : produits laitiers, beurre etc. Si une DLC est dépassée de quelques jours, ne jetez pas : vous pouvez consommer ces produits sans aucun danger.

Rangez les restes dans des boîtes plastique. Et faites-en régulièrement l’inventaire de façon à les réutiliser et ainsi ne jamais rien jeter.

Bien manger sans se ruiner : organisation

En achetant la plupart de vos produits sur Internet, vous gagnez beaucoup de temps. Que vous pouvez utiliser pour cuisiner !

Mais cela vous oblige aussi à prévoir l’essentiel des menus (en tout cas le plat principal) à l’avance. Ce qui vous évite les achats de dernière minute n’importe où, souvent plus chers.

Investissez dans une machine sous vide (de 50 et 100 €). Vous l’amortirez très vite car elle prolongera la durée de vie de tous vos produits, frais ou cuisinés. Vous ne jetterez plus jamais rien et ce sera autant d’économisé.

Cuisinez les soupes, les légumes et les plats mijotés en double ! Vous êtes quatre ? Préparez pour huit, puis mettez sous vide ou congelez : vous aurez ainsi des repas tout prêts à l’avance.

Est-ce compliqué de bien manger, sainement, sans se ruiner ? La réponse est non !