Comment bien manger sans vous ruiner ?

© Istock

Manger est nécessaire à la vie. Bien manger est un plaisir mais qui ne se traduit pas pour tous de la même façon, n’a pas les mêmes répercussions sur la santé, ni

le même prix. Manger sainement est indispensable à la réputation de revenir très cher.

Peut-on bien manger sans se ruiner ? On décrypte.

PUB

Bien manger : des critères variables

« On a bien mangé » sourit Joséphine après que sa famille ait avalé du pâté, un cordon bleu et du gratin dauphinois surgelés et réchauffés au micro-ondes, puis un pot de crème au chocolat et une glace en prime car elle était en promo au supermarché. Les restes sont partis à la poubelle.

« On a bien mangé » se réjouit Victoria après le dîner familial composé d’une soupe de légumes frais, d’un hachis parmentier, préparé avec les restes d’un bœuf bourguignon, accompagné d’une salade verte et terminé avec une autre de fruits frais et une boule de glace chocolat maison. Elle a congelé un petit reste du hachis parmentier pour un prochain repas en solo d’un de ses ados.

Les critères du « bien manger » peuvent être très différents d’une personne à l’autre. Ceux de Joséphine qui s’approvisionne toujours au supermarché, reposent sur la quantité et la praticité. Tandis que pour Victoria, qui utilise un maximum de produits bios, c’est l’équilibre alimentaire et la santé de sa famille.

PUB
PUB

On pourrait penser que celle-ci dépense plus d’argent que Joséphine pour nourrir sa famille. Rien n’est moins sûr.

Les pièges des courses au supermarché

Profits obligent, tout est scientifiquement organisé dans tous les supermarchés pour vous faire acheter le plus possible.

Nombreux sont les pièges qui vous sont tendus pour arriver à ce but : très grands caddies placés à l’extérieur alors que les paniers à roulettes, plus petits et que l’on remplit moins sont à l’intérieur ; produits les plus chers placés à hauteur des yeux ; promos tentantes de toutes sortes ; dégustation de nouveautés ; produits courants (lait, eaux etc.) changeant de place, vous obligeant ainsi à parcourir d’autres rayons et à acheter sous une impulsion ; diffusion d’odeurs vous mettant en appétit ; musique abrutissante vous empêchant de réfléchir ; fruits et légumes régulièrement vaporisés pour dissimuler leur manque de fraîcheur etc. La liste est interminable.

Le seul moyen de déjouer tous ces pièges des supermarchés est d’y faire vos courses avec une liste précise et surtout un ou deux paniers que vous porterez : vous ne risquez pas de les remplir de produits superflus.

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Mardi 15 Novembre 2016 : 12h29
Mis à jour le Jeudi 19 Janvier 2017 : 11h44