Cœur en fête pour cœurs fragiles
Les coeurs fragiles doivent-ils faire attention en période des confiseurs ? Docteur, qu'est-ce que j'ai le droit de faire ? La question revient chaque année avec les fêtes et la réponse est : tout ce qui est bon !
Sommaire

Les pièges

Malgré tout, les pièges ne manquent pas. Autant apprendre à les éviter :

  • Sautez l'apéritif et dites que vous vous réservez. A jeun, c'est le pire moment pour boire de l'alcool.
  • Sortez de table quand vous avez fini. Vous évitez ainsi les dernières tentations.
  • Évitez les pièces enfumées : c'est vraiment mauvais pour le cœur. A défaut, repérez la bonne place, la plus aérée.
  • Attention au froid en rentrant chez vous. Il s'agit d'un stress qui peut être saisissant.

Il n'y a pas que les plaisirs de la bouche !

Le summum du plaisir est souvent davantage lié à l'amitié, aux dialogues, aux chants, à la danse, aux rires, aux cadeaux, aux émotions, etc. Il est important de s'en souvenir et surtout de s'impliquer. Bouger, échanger, rire, bref tout ce qui fait une fête active est à privilégier. Participez ! Et souvenez-vous que pour ces plaisirs de roi, l'alcool et la bonne chère n'ont que peu de place. Rappelez-vous du scandale de l'interdiction de l'alcool dans les stades : finalement les supporters s'amusent toujours autant…, voire mieux...

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Guide: 

Source :
Sur le même sujet