Cigarette légère : encore plus dangereuse ?

La cigarette légère a été inventée afin de limiter la quantité de goudrons inhalée par les fumeurs. Malheureusement, elle a été « trafiquée » depuis les années 1970 grâce à des additifs qui la rendent tout aussi dangereuse que les autres.
PUB

Une cigarette bourrée d'additifs...

Avant les années 70, peu d'additifs étaient ajoutés aux cigarettes. Depuis, plus de 600 entrent dans leur composition Et leur but n'est pas toujours innocent.

PUB
PUB
  • Certains additifs sont utilisés pour produire des cigarettes qui délivrent des niveaux élevés de nicotine « libre », ce qui en augmente le caractère addictif. Des composés ammoniaqués peuvent jouer ce rôle en augmentant l'alcalinité de la fumée.
  • Des additifs sont utilisés pour améliorer le goût de la fumée de tabac, de manière à rendre le produit plus attractif pour les consommateurs. Bien qu'apparemment inoffensif, l'ajout d'arômes qui rendent la cigarette plus « attractive » ou plus « acceptable » constitue en lui-même un sujet de préoccupation.
  • Des édulcorants ou du chocolat peuvent rendre les cigarettes plus acceptables pour des enfants ou pour des personnes qui essaient leur première cigarette. L'eugénol et le menthol anesthésient la gorge, de sorte que celui qui fume ne ressent pas l'irritation de la fumée.Des additifs tels que le cacao peuvent être utilisés pour dilater les voies respiratoires, permettant à la fumée de pénétrer plus facilement et plus loin vers les poumons, ce qui expose l'organisme à plus de nicotine et à des niveaux plus élevés de goudrons.
  • Certains additifs sont toxiques ou addictifs, soit par eux-mêmes, soit en association. Lorsque les additifs brûlent, les produits de combustion qui se forment peuvent être toxiques ou pharmaco-actifs.
  • Enfin, des additifs sont utilisés pour masquer l'odeur et la visibilité de la fumée « ambiante » ou « passive » (celle qui s'échappe latéralement), ce qui rend plus difficile de s'en protéger et discrédite l'idée que fumer en public est un acte antisocial, sans pour autant que les risques réels de la fumée passive soient diminués.

Des cigarettes faussement légères

Autrement dit, les additifs participent à la dépendance des fumeurs et sont également dangereux. C'est bon à savoir car il n'est pas agréable de se sentir manipulé de la sorte.À savoir également, les cigarettes légères ayant un taux plus bas de nicotine, elles poussent les fumeurs à « tirer » davantage sur leurs cigarettes. Du coup, ils inhalent plus profondément la fumée et ont autant de cancers que les autres.En conclusion, légères ou pas, toutes les cigarettes nuisent gravement à votre santé, les plus légères bénéficiant d'un marketing plus agressif.

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 30 Janvier 2006 : 01h00
Source : www.stop-tabac.ch ; Brochure sur les additifs du tabac.