Cigarette électronique : bientôt officiellement encouragée outre-Manche

Suite à la publication d’un rapport de l’Agence officielle Public Health England, la cigarette électronique pourrait bientôt être prescrite par les médecins britanniques comme aide officielle au sevrage tabagique.Ce rapport réhabilite la cigarette électronique et par là même, dénonce les ambiguïtés, les dérives et autres interdictions et restrictions prises par certains pays dont le nôtre…

95% moins nocive que la cigarette

Ce rapport commissionné par le Ministère de la Santé britannique (Department of Health) revient sur la dangerosité de la cigarette électronique, affirmant qu’elle est 95% moins nocive que la cigarette. Il dénonce également l’accusation selon laquelle la e-cigarette constituerait une porte d’entrée dans le tabagisme pour les jeunes.

Cette position britannique pourrait annoncer un nouveau tournant pour la cigarette électronique.

La France comme d’autres pays pourrait revenir sur ses hésitations et positions ambiguës, et reconnaître officiellement que la e-cigarette ne peut être assimilée aux produits du tabac mais qu’elle constitue un des moyens d’arrêter de fumer.

Lacigarette électronique, une aide officielle au sevrage tabagique ?

En attendant que d’autres pays suivent la même direction, la cigarette électronique devrait très prochainement faire partie de l’arsenal anti-tabac en Grande-Bretagne (pays pionnier dans la lutte contre le tabagisme), aux côtés de l’augmentation des prix, de l'interdiction de fumer dans les lieux publics et des aides au sevrage : substituts nicotiniques, médicaments, consultations tabacologiques, thérapies cognitives, etc.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Ministère de la Santé britannique, https://www.gov.uk/government/publications/e-cigarettes-an-evidence-update. Communiqué de presse de la FIVAPE, 19 août 2015.