Cholestérol : à dépister dès 16 ans !

Les jeunes se sentent très peu concernés par les maladies cardiovasculaires et donc par l'excès de cholestérol. Or celui-ci peut initier silencieusement des dégâts sur les artères dès l'enfance, se traduisant par des lésions à l'adolescence. Dépistées très tôt, elles sont réversibles ! En conséquence, les jeunes aussi doivent faire doser leur taux de cholestérol…
Publicité

Les maladies cardiovasculaires sont responsables en France de 32% des décès. La meilleure façon de prévenir ces redoutables affections est de réaliser un dépistage des risques. Toutefois, il ne faut pas attendre la cinquantaine, mais l'entreprendre dès l'âge de 16 ans. Pourquoi si tôt ? Parce que les premiers dégâts sur les artères peuvent apparaître dès l'enfance et se traduire à l'adolescence par des lésions. L'évolution est lente et insidieuse, mais totalement réversible à condition d'être détectée avant 17 ans, âge à partir duquel le taux de cholestérol se stabilise. Puisqu'aucun symptôme ne se manifeste, l'enfant, la famille et le médecin ne sont pas alertés. L'évolution se poursuit alors silencieusement, jusqu'à l'infarctus. C'est ainsi que sur les 100.000 accidents cardiovasculaires annuels, 20.000 frappent des sujets de moins de 45 ans. Et ces cas d'infarctus, dits prématurés, sont en augmentation. Si le risque cardiovasculaire est détecté précocement, dès l'enfance ou l'adolescence, de simples mesures d'hygiène de vie (meilleure alimentation, exercice physique) suffisent le plus souvent. Dans le cas contraire, il existe des moyens thérapeutiques efficaces.

Publicité
Publicité

Dosage gratuit du cholestérol pour les 16-30 ans : jeudi 20 octobre

Afin de promouvoir le réflexe du dosage du cholestérol chez les jeunes, les biologistes libéraux organisent pour la deuxième année consécutive une journée de dépistage gratuit pour les 16-30 ans, le 20 octobre 2005.L'an passé, les résultats avaient montré une situation préoccupante : 10% des jeunes dépistés lors de cette journée nationale avait besoin d'une prise en charge. Or ce pourcentage devrait rapidement s'accroître en raison de l'augmentation de l'obésité : l'excès pondéral est un facteur d'augmentation du taux de cholestérol. Pour participer, il suffit de se rendre dans les laboratoires d'analyse médicale participant à l'opération (1). Sera alors réalisé, gratuitement et sans ordonnance, un dosage du taux de cholestérol total, des triglycérides, du LDL-cholestérol (« mauvais » cholestérol) et du HDL-Cholestérol. La glycémie sera également déterminée. Les autres facteurs de risque cardiovasculaire seront identifiés grâce à un simple questionnaire. La seule condition nécessaire est d'être à jeun depuis 12 heures et doté d'une autorisation parentale pour les mineurs.(1) Pour connaître les coordonnées des laboratoires participant : 0800 156 156 (appel gratuit) ou www.ecoutesante.org/atoutcoeur.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mardi 18 Octobre 2005 : 02h00
Source : Recommandations de l'Académie de médecine, 2005.