Adolescents et aptitudes intellectuelles : les dangers d'une alimentation végétarienne stricte

Une alimentation végétarienne trop stricte présente des risques en raison des carences qu'elle peut engendrer, notamment celles en vitamines. Chez les adolescents, il semblerait qu'un manque en vitamine B12 induise des troubles neurologiques.
Publicité

Récemment une étude a analysé les performances mentales et cognitives d'adolescents âgés de 10 à 16 ans ayant un déficit en vitamine B12. Ce déficit était associé à un régime alimentaire macrobiotique suivi au moins jusqu'à l'âge de 6 ans. Par macrobiotique on entend un régime végétarien sévère composé essentiellement de céréales, de légumes et de fruits.A chacun des tests psychologiques, leurs performances étaient moins bonnes comparées à celle des sujets témoins sans carence.Dans l'organisme, les rôles très importants et diversifiés de la vitamine B12 expliquent effectivement pourquoi une carence en vitamine peut provoquer, entre autre des désordres neurologiques graves.

Publicité
Publicité

Les rôles de la vitamine B12

La vitamine B12 est nécessaire à la formation des globules sanguins et de diverses protéines. Elle participe au métabolisme lipidique et glucidique en tant que co-enzymes dans des réactions métaboliques. Et encore, elle est essentielle à la croissance.

Les sources et les carences

La vitamine B12 est apportée essentiellement par les aliments d'origine animale : les abats essentiellement (foie, rognons, cœur, cervelle), les viandes, les volailles, les poissons, les œufs et les produits laitiers. Les aliments d'origine végétale en sont pratiquement dépourvus.On considère donc en général, que les risques de déficience sont exceptionnels chez les personnes qui ont une alimentation carnée. En revanche, ils sont fréquents chez les végétariens. Il semblerait que chez les végétariens, 6% des hommes et 17% des femmes soient carencés en vitamine B12. Aucun taux de carence analogue n'a été retrouvé dans une population témoin omnivore. De plus une forte consommation de fibres (de céréales, de légumes et de fruits) aggrave ce statut vitaminique précaire. Les enfants nourris au sein par des mères végétariennes sont susceptibles d'être carencés en vitamine B12.

 
Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 18 Septembre 2000 : 02h00
Source : Louwman MWJ et al. Am J Clin Nutr, 2000 ;72 :762-769