Ces Françaises qui ne grossissent pas, comment font-elles ?
Sommaire

Il y a quand même des différences ... ?

Les Américaines cuisinent très peu, même quand elles ont le temps, et ont beaucoup plus recours au plat préparé industriel. C'est une différence culturelle, les Françaises reçoivent plus à la maison leurs amis le week-end, elles associent davantage le fait de cuisiner à la convivialité et au plaisir.Autre différence : aux Etats-Unis, tout le monde mange tout le temps ! Dans les transports, dans la rue, au bureau, la tentation est partout. Je connais beaucoup de femmes qui arrivent au bureau le ventre vide, se jettent sur les viennoiseries au bureau et grignotent toute la journée. D'autres sautent le repas de midi et mangent l'après-midi en travaillant ou en téléphonant… En France, la culture des 3 repas est heureusement encore bien ancrée dans les habitudes.Côté régime, les Américaines semblent aussi plus excessives que les Françaises ! Elles n'hésitent pas à s'engager dans des régimes draconiens, pleins de frustrations, et à la première entorse, craquent complètement et perdent le contrôle pour un moment. Elles n'ont pas le réflexe de compensation immédiate et c'est cela, entre autres, que j'explique dans mon livre.

Justement, quelle est la base de votre méthode ?

Il ne s'agit pas d'une méthode à proprement parler mais de principes simples relevant souvent du bon sens. - D'abord, noter tout ce qu'on mange pendant trois semaines, ensuite repérer ce que j'appelle "ses ennemis" et voir ce que l'on peut modifier dans son alimentation avec un minimum de frustrations.- Privilégier les poireaux sous forme de cure au départ et régulièrement ensuite.- Contrôler ses ennemis : en cas d'excès, compenser immédiatement au repas suivant si on prévoit un repas à risques le soir, manger léger à midi.- Partager ses ennemis avec son voisin (si on est au restaurant par exemple).- Privilégier la qualité sur la quantité, par exemple s'autoriser un morceau de bon chocolat de temps en temps et le savourer.- Ne pas sauter de repas.- Manger dans un état de "non stress", cela permet de faire attention à ce qu'on mange, de se concentrer sur ses sensations de satiété et de plaisir ; surtout ne pas manger en faisant autre chose (téléphone, travail…).- Cuisiner d'avantage soi-même, aller au marché, acheter des fruits et des légumes de saison, penser menu plutôt que plats (prévoir plusieurs petits plats dans le repas), réduire ses portions.- Manger de tout, miser sur la variété, sur la couleur, la mise en scène.- Ne prendre qu'un morceau de fromage lorsque passe un plateau de fromages …- Privilégier les yaourts, si possible faits maison.- Et bien sûr, boire beaucoup d'eau et bouger.Vous voyez, ce sont des principes simples qui reposent sur une maîtrise de son alimentation et sur l'acceptation et le contrôle des plaisirs de la table.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :