Ce que votre taille révèle de votre risque de caillot

Une étude suédoise montre que les personnes plus grandes auraient plus de risques d'avoir des caillots pouvant être responsables de phlébite et d'embolie.

PUB

Mauvaise nouvelle pour les grands. Selon les scientifiques de l'Université de Lund en Suède, les gens de grande taille auraient plus de risque d'avoir des caillots sanguins. D'après leurs observations menées sur plus de deux millions de frères et soeurs, le risque de caillots étaient plus faibles chez les hommes et les femmes mesurant respectivement moins de 1,60m et 1,55m. Le risque était globalement réduit de 60% en comparaison aux sujets de plus d'1,85m. Pour les auteurs, "la taille est un prédicteur indépendant de thromboembolie veineuse".

PUB
PUB

Caillot : gare à la phlébite et l'embolie

Un caillot de sang peut obstruer partiellement ou complètement une grosse veine des jambes ou des cuisses et entraîner une phlébite. La phlébite superficielle (blocage de la circulation dans une petite veine, entraînant douleur et inconfort) n’est pas grave en soi, mais constitue un facteur de risque de la phlébite profonde. Or cette dernière est une urgence car le caillot qui entrave la circulation dans une veineprofonde ou de gros calibre peut se détacher, migrer dans la circulation et provoquer une embolie pulmonaire (le caillot va se loger dans une artère pulmonaire), accident grave et potentiellement mortel. Parmi les signes qui doivent alerter en cas de phlébite : une veine rouge, chaude, dure, en relief et donc bien visible en surface. Elle est aussi douloureuse ou sensible au toucher 

Les résultats de l'étude suédoise ont été publiés dans la revue Circulation Cardiovascular genetics.

Publié le 07 Septembre 2017
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
PUB
PUB

Contenus sponsorisés