Capsulite : mon épaule est bloquée !
Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Lundi 15 Avril 2013 : 00h00
Mis à jour le Lundi 15 Avril 2013 : 11h07

Une épaule qui petit à petit bouge de moins en moins bien, se bloque, et devient douloureuse ?

C'est peut-être une capsulite.

Cette maladie articulaire n'est pas si rare : entre 2 et 5% de la population est touchée.

Pourtant, elle garde des mystères. Mais les solutions existent !

PUB

Comment évolue la capsulite ?

La capsulite est une maladie d'évolution longue.

Elle connaît, traditionnellement, trois phases :

  • Au début, les symptômes augmentent rapidement.
  • Ensuite, pendant à peu près six mois, la maladie se stabilise.
  • Puis les symptômes diminuent progressivement jusqu'à ce que la situation redevienne normale.

Généralement les symptômes de la capsulite disparaissent d'eux-mêmes, mais il faut plusieurs mois.

Certains patients ressentent encore des symptômes plusieurs années après le début de la capsulite, même si dans la plupart des cas au bout d'un an et demi tout est rentré dans l'ordre.

PUB
PUB

Comment traiter une capsulite ?

Le traitement de l'épaule bloquée vise à diminuer les symptômes et le handicap, pour que le patient puisse attendre avec plus de sérénité la fin de la capsulite.

Il n'existe pas un seul traitement. Il faut cumuler plusieurs approches :

  • Des cures d’anti-inflammatoires contre la douleur.
  • De la kinésithérapie pour maintenir la mobilité de l'épaule. Les techniques avec onde de choc sont très intéressantes pour assouplir les tendons et calmer la douleur. Apprendre les mouvements d’extensions des bras, à faire chaque jour, est tout aussi important pour mobiliser les tendons dans leurs gaines et détendre les muscles.

  • Une infiltration de corticoïdes peut s’avérer très utiles quand l’épaule est bloquée, de manière à pouvoir reprendre la kinésithérapie.

En tout dernier recours est possible aussi d'intervenir chirurgicalement si la capsulite reste très handicapante après un traitement médical bien mené de 6 à 12 mois. Le médecin pourra alors forcer l'épaule à bouger pendant que le patient est sous anesthésie. On peut aussi intervenir directement dans l'articulation pour lever les blocages.

Ces interventions ne sont cependant généralement pas nécessaires.

A savoir :

La lutte contre la douleur est d'une importance capitale, car il faut bouger son articulation et la garder mobile.

De nombreuses approches alternatives existent – acupuncture, méditation, etc. N'hésitez pas à explorer toutes les options qui s'offrent à vous !

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Lundi 15 Avril 2013 : 00h00
Mis à jour le Lundi 15 Avril 2013 : 11h07
Source : Hsu, J.E. Et al., J Shoulder Elbow Surg (2011) 20, 502-514.
PUB
PUB
A lire aussi
EntorsePublié le 06/09/2001 - 00h00

Les ligaments sont des fibres très résistantes et peu extensibles, qui ont pour principale fonction d'unir les os aux articulations. L'appareil articulaire en est ainsi renforcé.Une entorse - souvent appelée foulure - est un étirement ou une déchirure de ces ligaments.Elle survient lors d'un...

La périarthrite de l'épaule en vidéoPublié le 19/08/2010 - 14h58

L'épaule est constituée d'os, de ligaments, de tendons et de muscles qui assurent une connexion entre le bras et le torse. L'articulation scapulo-humérale est une articulation mobile ou "énarthrose". La tête de l'articulation, correspondant à l'extrémité sphérique de l'humérus, va...

Épaule douloureusePublié le 31/05/2001 - 00h00

L'épaule est l'une des articulations les plus complexes du corps. Mais la fragilité va de pair avec la complexité, ce qui la rend très sensible aux abus, systématiquement sanctionnés par de la douleur.

La fibromyalgie, une maladie invisible et inexpliquéePublié le 09/08/2005 - 00h00

La fibromyalgie demeure aujourd'hui une maladie mystérieuse car on n'en connaît pas la cause. La fibromyalgie se définit par l'existence de douleurs musculaires et articulaires, diffuses et durables, pouvant entraîner une baisse importante de l'activité. Ces douleurs sont souvent associées àd'autres symptômes, comme une fatigue chronique, des troubles du sommeil ou encore des variations de l'humeur. ...

Plus d'articles