Canicule : les leçons d'une crise

Après le diagnostic, la mission d'information du Sénat formule ses recommandations concrètes dans une optique de prévention. « Il y a tout lieu de penser que les prochaines canicules, dont la fréquence devrait augmenter (…), se dérouleront encore la première quinzaine du mois d'août. »
Publicité

Finies les accusations et la « chasse aux sorcières », il est temps de tirer les leçons de la canicule 2003. Dans son rapport du mois de février 2004, la mission d'information commune du Sénat formule sept propositions pour éviter la récidive d'une telle catastrophe sanitaire.

1) Développer la prévention en direction du grand public

Diffuser aux hôpitaux et maisons de retraite un protocole simple de prévention des risques d'hyperthermie et former les personnels en conséquence.Conduire une campagne de communication adaptée auprès du grand public, chaque été, sur les risques de la canicule. Climatiser une pièce, au minimum, par établissement accueillant des personnes âgées.

Publicité
Publicité

2) Renforcer le système d'alerte sanitaire

Faire passer des messages d'alerte, en utilisant tous les médias et notamment la télévision aux heures de grande écoute. Renforcer la permanence de garde à l'Institut de veille sanitaire et les moyens des cellules inter-régionales d'épidémiologie.Etendre le réseau électronique "DGS" et mettre en place un système d'alerte analogue entre la direction générale de l'action sociale et les 10.000 maisons de retraite.

 
Publié par Rédaction E-sante.fr le Mercredi 25 Février 2004 : 01h00
Source : Communiqué du Sénat, mission commune d'information : " La France et les Français face à la canicule : les leçons d'une crise ", 10 février 2004, www.senat.fr.