Les cancers du pénis en forte augmentation
Sommaire

Hygiène, préservatifs et vaccination sont les bases de la prévention

Surtout, le cancer du pénis est facile à prévenir grâce à une bonne hygiène. Il faut apprendre à nos jeunes garçons à se nettoyer le gland tous les jours, au cours de la douche ou du bain. Et qu’ils soient circoncis ou pas, il est important que les jeunes apprennent à effectuer une toilette génitale après chaque rapport sexuel (et non pas se laver uniquement le lendemain matin). L’un des gros avantages de cette pratique est de diminuer les cycles d’infestations réciproques, par exemple avec les champignons comme le candida albicans.

Bien entendu la prévention passe par l’usage des préservatifs pour éviter les maladies sexuellement transmissibles lors de rapports sexuels avec de nouveaux partenaires. Et cela passe aussi par la vaccination des jeunes filles contre le papillomavirus ce qui contribue à casser les cycles de contamination du virus. Certains pays proposent même la vaccination aux garçons, ce qui est encore mieux. Chez l’homme, ce virus est responsable notamment de condylomes acuminés ou crêtes de coq, qui peuvent être très pénibles à soigner.

Source : Arya M. et al. Long-term trends in incidence, survival and mortality of primary penile cancer in England, Cancer Causes & Control, December 2013, Volume 24, Issue 12, pp 2169-2176. (http://link.springer.com/article/10.1007/s10552-013-0293-y)

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :