Cancer de l'ovaire : vers un nouveau protocole d'immunothérapie

© Istock

Des chercheurs ont amélioré l'efficacité d'un vaccin thérapeutique ciblant un type fréquent de cancer de l'ovaire en le combinant à une chimiothérapie.

PUB

Une chimiothérapie pour améliorer une immunothérapie

Une équipe de recherche américaine a conduit un premier essai clinique demulti-thérapie concernant le type le plus fréquent de cancer de l'ovaire, appelé carcinome épithélial.

Le but des chercheurs était d'améliorer l'efficacité d'une immunothérapie précédemment mise au point à l'Institut pour le cancer Roswell Park de Buffalo (États-Unis), en lui associant une chimiothérapie. Les premiers résultats s'avèrent prometteurs.

Les cellules de carcinome épithélial de l'ovaire se caractérisent par la présence à leur surface d'une protéine particulière, appelée NY-ESO-1 : les chercheurs ont donc développé un vaccin thérapeutique qui vise cet antigène afin de stimuler une attaque ciblée du système immunitaire contre la tumeur. Cette immunothérapie (appelée ainsi car elle mobilise les défenses immunitaires contre le cancer) s'avère toutefois peu efficace d'après les premiers essais menés.

PUB
PUB

Afin d'augmenter l'efficacité du vaccin, l'équipe des docteurs Kunle Odunsi et Adam Karpf a décidé de lui associer la décitabine, une molécule de chimiothérapie déjà utilisée pour traiter certains cas de leucémie aiguë myéloïde (LAM), qui augmente l'expression de l'antigène visé par le vaccin.

Stabilisation d’un cancer de l’ovaire

L'essai clinique de phase I a concerné 11 patientes en récidive d'un cancer de l'ovaire, traitées par une combinaison de doxorubicine (une molécule de chimiothérapie prescrite en seconde ligne), le vaccin visant le NY-ESO-1 et la décitabine. Ce traitement s'est traduit par une réponse plus marquée du système immunitaire, permettant dans une majorité de cas une stabilisation ou une réponse clinique partielle.

Ces résultats encourageants incitent les chercheurs à prévoir un essai de phase II pour affiner l'évaluation de ce nouveau protocole.

Publié le 27 Janvier 2014
Auteur(s) : La Fondation ARC
Source : Fondation ARC - K.
Voir + de sources
h et al. Epigenetic potentiation of NY-ESO-1 vaccine therapy in human ovarian cancer. Cancer Immunology Research. 2014 ;2(1) : 37-49.
 
PUB
PUB

Contenus sponsorisés