Cancer de la vessie : les symptômes

© Adobe Stock

Le cancer de la vessie figure parmi les tumeurs les plus fréquentes en France. Mal connu, il provoque des symptômes assez similaires à différents troubles urinaires. En présence d'un facteur de risque, il est donc important de consulter.

PUB

C'est un cancer rarement évoqué en public. Sans doute parce qu'il touche une zone taboue : la vessie. Pourtant, les tumeurs de la vessie tuent, chaque année, plus de 1 200 femmes et 3 700 hommes.

Comme pour la plupart des cancers, les premiers symptômes ne sont pas évidents aux yeux de ceux qui en souffrent. Explications avec le Dr Mathieu Roumiguié, urologue au CHU de Toulouse (Haute-Garonne).

Du sang dans les urines

Avoir les urines teintées de rouges, c'est le principal symptôme d'un cancer de la vessie. "C'est ce qu'on appelle l'hématurie macroscopique", explique le chirurgien urologue. Ces manifestations sont dues  aux lésions tumorales de la muqueuse vésicale.

PUB
PUB

"Ces lésions sont très vascularisées, elles se mettent donc à saigner, ce qui colore les urines", indique le Dr Roumiguié. Le problème, c'est que ce symptôme survient couramment lors d'une infection urinaire. Les cystites constituent même la principale cause d'hématurie macroscopique.

"Dans un premier temps il convient d’éliminer cette cause par la réalisation d’une analyse bactériologique des urines, détaille l'urologue. Ensuite il faut consulter un urologue pour poursuivre l'investigation, notamment par une échographie et/ou un scanner et une fibroscopie vésicale." Cet examen consiste à introduire une caméra dans la vessie afin de rechercher les lésions suspectes.

Des troubles urinaires plus rares

Plus rarement, des troubles de la fonction urinaire peuvent se développer. Envies fréquentes ou impérieuses d'uriner, gêne ou douleurs lors de la miction, spasmes de la vessie… le panel est large.

"Ces symptômes sont moins fréquents que l'hématurie macroscopique et sont dus à l'irritation vésicale", analyse le Dr Mathieu Roumiguié. En cause : le fait qu'une masse se développe à l'intérieur de la vessie. "La modification de la paroi vésicale peut perturber le fonctionnement de la vessie et par exemple elle peut se contracter à tort pour vide un très faible volume d’urine", illustre le spécialiste.

Cette gêne peut, occasionnellement, s'accompagner de douleurs. Là encore, les symptômes sont très proches de ceux qui se produisent lors d'une infection urinaire. Ce n'est donc qu'après une batterie d'examen, et une analyse des prélèvements, que le diagnostic pourra être posé.

La rédaction vous recommande sur Amazon :