Bronchite tabagique : à partir de quelle durée devient-elle chronique ?

© Istock
Si la bronchite aiguë a une durée courte, la bronchite chronique peut être très longue et entraîner de graves complications. L’arrêt du tabac s’impose.
Publicité

Bronchite : durée

La bronchite qui fait suite à un rhume guérit généralement après trois semaines. En revanche, la bronchite tabagique ou bronchite du fumeur peut perdurer des mois. On parle alors de chronicité lorsque la toux et les crachats durent pendant au moins trois mois consécutifs et que ces épisodes se produisent depuis deux ans. N'attendez pas pour consulter votre médecin.

Bronchite chronique : comment éviter les risques de complications

Dans le cas de la bronchite chronique, le mucus s’accumule et entraîne inexorablement l’obstruction des voies respiratoires en l’absence de traitement, mais surtout si le patient continue à fumer. L’arrêt du tabac est donc absolument indispensable. Le tabac augmente la gêne respiratoire, et l’exposition aux graves complications de la bronchite tabagique est bien réelle. Les complications de la bronchite du fumeur sont par exemple :

Publicité
Publicité

- l’emphysème pulmonaire, c’est-à-dire l’insuffisance respiratoire définitive ;

- les infections ;

- le cancer des bronches ;

- le cancer du poumon.

Bronchite : pourquoi l'arrêt du tabac est indispensable ?

La bronchite s’est installée et est devenue chronique ? L’arrêt du tabac doit être immédiat pour limiter les risques d’aggravation comme l’emphysème pulmonaire. En effet, les alvéoles pulmonaires se dilatent de façon excessive, et cela entraîne la rupture de la paroi alvéolaire. Un grave problème de santé fréquemment rencontré chez les fumeurs.

Lâcher la cigarette avant de tousser, voire ne pas commencer à fumer, est indispensable pour préserver sa santé.

 
Publié par La Rédaction E-Santé le Mercredi 06 Juin 2018 : 18h01
La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :