La BPCO asphyxie et tue 17.000 Français par an

© Istock

Pour la 11e année consécutive, la BPCO fera parler d’elle le 14 novembre, Journée mondiale de la broncho-pneumopathie chronique obstructive. Étonnamment, cette maladie est très peu connue. Il s’agit pourtant de la 2e maladie respiratoire après l’asthme et de la 6e cause de mortalité en France, avec 17.000 décès annuels (trois fois plus que sur la route) et 600.000 patients dont la maladie les empêche de respirer, avant de les asphyxier et de les tuer.

PUB

Deux tiers des patients ignorent être atteints de BPCO

En France, la BPCO toucherait quelque 3,5 millions de Français, mais seuls 20 à 30% des personnes concernées sont diagnostiquées et 10 à 15% seulement sont prises en charge.

Les deux tiers des patients ignorent qu’ils en sont atteints et continuent de fumer alors que l’arrêt du tabac peut enrayer l’évolution de la maladie quel que soit le stade.

PUB
PUB

D’où l’intérêt de sensibiliser les Français à cette affection afin d’améliorer le dépistage et la prise en charge.

« Tousser, cracher, ce n’est pas normal ! », même pour un fumeur !

Provoquée à 80% par le tabac, la BPCO provoque progressivement une obstruction des voies respiratoires à l’origine de graves handicaps :

  • essoufflement au moindre effort,
  • toux quasi quotidienne,
  • expectorations (crachats),
  • bronchites à répétitions ou traînantes.

De tels symptômes imposent une consultation. Le dépistage repose sur une simple mesure du souffle.

A défaut, une assistance respiratoire par oxygénothérapie permanente finit par s’imposer.

En pratique, le message est simple : un fumeur ou un ex-fumeur doit rapidement consulter son médecin en cas de toux ou d’essoufflement !

Il est également conseillé aux personnes à risque (tabagisme ou profession à risque) de faire une mesure du souffle dès l’âge de 40 ans afin de dépister une BPCO.

Publié le 14 Novembre 2012 | Mis à jour le 03 Janvier 2013
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : Communiqué de presse de la Fondation du Souffle, 13 novembre 2012.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés