Blocage du genou
Que ce soit lors de déplacements, d'activités de la vie quotidienne ou encore d'activités récréatives ou sportives, l'articulation du genou est constamment soumise à des contraintes.Pour cette raison, elle est probablement l'articulation la plus susceptible de présenter des troubles mécaniques en rapport avec la locomotion.
© getty

Découvrez la coque de masque qui vous aide à mieux respirer sous votre masque !

Sommaire

Blocage du genou : Examens

Atteinte aiguë

Le médecin cherchera à savoir comment le traumatisme s'est produit, dans quelle position se trouvait le sujet au moment du traumatisme, de quel côté s'est produit l'impact, à quel moment est apparu le gonflement (immédiatement après le traumatisme ou deux ou trois jours plus tard), etc.

Il procédera ensuite à un examen physique et vérifiera l'état des ligaments et la présence possible d'inflammation.

Il pourra ensuite, selon le cas, demander des radiographies et vérifier l'intégrité du ménisque.

Atteinte chronique

Le médecin retracera l'histoire du patient et l'interrogera sur ses blessures antérieures : comment elles ont été traitées, comment le problème s'est développé, ce qui a apporté un soulagement.

Il vérifiera la présence et le site de la douleur par la palpation du genou.

Il notera également s'il y a une déformation de la jambe (jambes arquées). Il fera ensuite des radiographies.

Blocage du genou : Traitement

Généralement, le blocage du genou peut guérir avec un traitement classique (anti-inflammatoires, béquilles, physiothérapie).

Cependant, il en va autrement lorsqu'il s'agit du ligament croisé antérieur (placé en avant du genou), qui est responsable du mouvement de pivot du genou. C'est d'habitude ce ligament qui est touché dans les chutes en patin, au hockey et dans les accidents de ski. Une intervention chirurgicale est souvent nécessaire.

Atteinte aiguë

Blocage mécanique

Chirurgie mineure réalisée par arthroscopie, un examen de l'intérieur de l'articulation qui permet en même temps de procéder à la méniscectomie (enlèvement du ménisque) ou à l'extraction du morceau de cartilage qui a bloqué l'articulation.

Déchirure ligamentaire

Selon les activités sportives pratiquées par le sujet, le traitement ira du traitement classique à l'intervention chirurgicale.

Si le sujet pratique un sport de façon intense et désire reprendre son activité sportive, une intervention chirurgicale s'imposera.

Toutefois, le sujet peut vaquer à ses activités quotidiennes sans que l'on ait recours à une intervention chirurgicale.

Blocage antalgique

Il s'agira ici de régler le problème qui cause ce type de blocage.

Atteinte chronique

Afin de ralentir l'évolution de la maladie, le médecin pourra proposer un régime alimentaire visant à atteindre un poids idéal.

Il pourra également suggérer une modification des activités sportives et une diminution de celles pouvant occasionner des traumatismes répétés.

Il prescrira des analgésiques et des anti-inflammatoires ainsi que des séances de kinésithérapie pour permettre une meilleure maîtrise de la douleur.

Le médecin pourra aussi prescrire certaines orthèses pour replacer le genou dans son axe et éviter une détérioration importante.

Selon le cas, il pourra prescrire un lubrifiant que l'on injecte dans l'articulation (acide hyaluronique), afin d'augmenter la qualité du liquide articulaire et permettre une meilleure absorption des chocs.

Les cas d'arthrose très avancée pourront nécessiter une intervention chirurgicale avec une prothèse totale ou une hémi-prothèse.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Guide: 

Source : Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005