Blocage du genou
Que ce soit lors de déplacements, d'activités de la vie quotidienne ou encore d'activités récréatives ou sportives, l'articulation du genou est constamment soumise à des contraintes.Pour cette raison, elle est probablement l'articulation la plus susceptible de présenter des troubles mécaniques en rapport avec la locomotion.
© getty

Découvrez la coque de masque qui vous aide à mieux respirer sous votre masque !

Sommaire

Blocage du genou : Conseils pratiques

Atteinte aiguë

  • Consulter un médecin de toute urgence. Tout blocage aigu du genou nécessite une consultation médicale.
  • Ne jamais porter d'attelle. Si vous désirez immobiliser votre genou, allongez la jambe et appuyez-la sur une chaise ou un fauteuil.
  • Ne pas mettre une pression sur le membre inférieur blessé. Si vous devez le faire - pour vous déplacer, par exemple - utilisez des béquilles.
  • Contrer l'inflammation.

    Les trois premiers jours, il faut appliquer de la glace ou des compresses d'eau froide pour éviter que l'inflammation ne s'installe.

    Le froid a également un effet analgésique, car il gèle un peu les nerfs.

    Appliquez de la glace ou des compresses pendant une quinzaine de minutes quatre à six fois par jour.

  • Rétablir ensuite la circulation.

    Au bout de trois jours, après avoir contré l'inflammation, vous pouvez utiliser la chaleur pour rétablir la circulation sanguine.

    L'apport de sang supplémentaire aura lui aussi un effet anti-inflammatoire.

    Prenez des bains chauds, utilisez des coussins chauffants (il faut absolument éviter de s'endormir avec ces coussins pour ne pas causer de brûlure au genou), des sacs chauffants, etc.

  • Prendre un analgésique.

    Le paracétamol aidera à soulager la douleur.

    Des anti-inflammatoires peuvent aussi être utilisés selon la dose recommandée par le fabricant.

    Vous pouvez prendre un des deux médicaments ou les deux ensemble si la douleur est difficile à maîtriser.

  • Respecter ses limites.

    Ne forcez pas votre genou.

    Vous pourriez endommager le cartilage.

Atteinte chronique

  • Ne pas pratiquer de sports violents.

    Évitez ceux qui peuvent causer des microtraumatismes répétés, comme la course à pied.

    Faites plutôt du vélo ou de la natation.

  • Ne pas prendre de poids.

    Essayez de vous maintenir à un poids de santé pour ne pas imposer une pression supplémentaire à vos genoux.

  • Prendre un bain chaud.

    La chaleur peut parfois favoriser la détente et aider à diminuer les raideurs musculaires.

  • Utiliser un sac chauffant.

    Vous le trouverez en vente libre en pharmacie.

    Faites-le chauffer au four à micro-ondes et appliquez-le sur la région douloureuse.

  • Recourir à une association de glucosamine et d'anti-inflammatoire.

    Associée à la prise d'un anti-inflammatoire, la glucosamine peut aider à soulager la douleur.

    Attention : la glucosamine est contre-indiquée chez les diabétiques, car elle fait grimper le taux de sucre.

  • Porter des supports d'arche absorbants.

    Surtout si vous êtes jeune et souffrez d'arthrose.

    L'usure étant progressive, vous éviterez ainsi une progression trop rapide de la dégénérescence.

  • Utiliser un bandage élastique.

    Il procure soutien et chaleur au genou.

    Faites cependant attention à ne pas trop le serrer et enlevez-le avant de vous coucher ou lorsque vous êtes en position assise.

    Lorsque la jambe est pliée, la circulation se fait mal, ce qui peut être à l'origine d'une phlébite ou d'autres complications.

Blocage du genou : Quand consulter ?

Dans tous les cas, il faut consulter un médecin.

Le faire le plus rapidement possible dans le cas d'un blocage aigu.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Guide: 

Source : Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005