Bilharziose
La bilharziose, ou schistosomiase, est une parasitose due à la pénétration d'un ver à travers la peau.
Sommaire

Bilharziose : Examens

L'interrogatoire recherche la notion d'un séjour en pays à risque et des contacts avec l'eau douce.

L'examen clinique peut retrouver une hépatomégalie (foie augmenté de volume), une ascite, etc.

La numération formule sanguine montre une éosinophilie (augmentation des polynucléaires éosinophiles).

Le diagnostic est confirmé par des examens complémentaires : examen des selles, des urines, biopsie de la muqueuse rectale, qui permettent de mettre en évidence les œufs typiques de la bilharziose.

La recherche d'anticorps spécifiques du parasite est positive dans les deux semaines suivant la contamination.

En cas d'atteinte hépatique, une ponction-biopsie hépatique permet de confirmer le diagnostic.

Bilharziose : Traitement

Le traitement actuel de la bilharziose fait appel à un médicament de référence, le praziquantel, à la dose de 40mg/kg en une seule prise. Il est actif sur toutes les espèces de schistosome.

Il faut continuer à rechercher des œufs dans les selles trois à douze mois après le traitement.

Toutefois, des séquelles peuvent persister selon l'ancienneté et la gravité des lésions. Un traitement chirurgical peut alors être proposé, notamment en cas d'atteinte de l'urètre ou de la vessie. Les varices oesophagiennes sont traitées, par voie endoscopique, par sclérose ou par ligature.

Quelle prévention ?

La prévention consiste à éviter les contacts avec l'eau douce dans les zones contaminées. La vaccination à grande échelle n'est malheureusement pas envisageable. En revanche, il est utile d'aider les pays concernés par cette parasitose dans la protection de l'eau et son recyclage, la construction d'égouts, de systèmes d'évacuation des eaux usées, le forage de puits et la destruction des mollusques par des moyens chimiques.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Guide: 

Source : Médecine tropicale - M. Gentilini - 5ème édition, Flammarion. Le Guide d'information et de conseils pratiques de la société de médecine des voyages : Médecine des voyages, 4e édition, Ed. Format utile, 30 rue de la Varenne, 94100 Saint-Maur. Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire (BEH) n° 24/2002 : Recommandations sanitaires pour les voyageurs. Dossier de l’OMS, Journée mondiale de la santé 2014, « Les maladies à transmission vectorielles ».