Bilharziose

La bilharziose, ou schistosomiase, est une parasitose due à la pénétration d'un ver à travers la peau.

Publicité

Bilharziose : Comprendre

La bilharziose se loge dans les veines et provoque des manifestations pathologiques liées à l'atteinte des viscères.

Cette affection touche plus de 300 millions de personnes à travers le monde, essentiellement dans les pays tropicaux.

Il s'agit donc d'un véritable fléau en raison de son impact sur la santé publique et sur le développement socio-économique des pays touchés.

Bilharziose : Causes

Il existe cinq espèces de parasites (ou schistosomes) qui peuvent parasiter l'homme (un parasite est un organisme vivant qui ne peut vivre et se reproduire que dans un autre organisme) :

  • Schistosome haematobium : à l'origine d'une bilharziose urinaire, essentiellement en Afrique et au Proche-Orient.
  • Schistosome mansoni : à l'origine d'une bilharziose intestinale, au Brésil et en Afrique sub-saharienne.
  • Schistosome japonicum et schistosome mékongi : également à l'origine d'une bilharziose intestinale ou d'une bilharziose artério-veineuse, en Asie (Chine, Indonésie, Philippines).
  • Schistosome intercalatum : à l'origine d'une bilharziose rectale, en Afrique centrale.

Dans tous les cas, le cycle parasitaire fait intervenir un hôte intermédiaire, un mollusque vivant dans les eaux douces. Les larves de schistosomes sont libérées dans le milieu aquatique. L'homme s'infeste par simple contact avec les eaux douces (lacs, rivières, mares, fleuves), car le parasite peut alors traverser la peau saine pour aller se développer dans les vaisseaux sanguins. Les vers adultes vivent en couple dans les veines des sujets contaminés. La femelle pond, de façon continue, de nombreux œufs qui sont éliminés dans les urines et dans les selles.

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Mercredi 21 Mai 2003 : 02h00
Mis à jour le Mercredi 30 Avril 2014 : 15h29
Source : Médecine tropicale - M. Gentilini - 5ème édition, Flammarion. Le Guide d'information et de conseils pratiques de la société de médecine des voyages : Médecine des voyages, 4e édition, Ed. Format utile, 30 rue de la Varenne, 94100 Saint-Maur. Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire (BEH) n° 24/2002 : Recommandations sanitaires pour les voyageurs. Dossier de l’OMS, Journée mondiale de la santé 2014, « Les maladies à transmission vectorielles ».
PUB
PUB