Bien dormir : quelle quantité de sommeil selon l’âge ?

© Istock

À tout âge, la qualité et la quantité de sommeil ont fortement baissé au cours des dernières décennies. Or les troubles du sommeil sont nuisibles à notre santé, avec des répercussions particulièrement importantes chez les jeunes. Afin de remettre les pendules à l’heure et de réapprendre à bien dormir, la Fondation Nationale du Sommeil américaine vient de publier une actualisation du temps de sommeil idéal pour chaque tranche d’âge.

PUB

Bien dormir : actualisation du temps de sommeil

Au cours des dernières décennies, notre temps de sommeil n’a cessé de diminuer. Aujourd’hui, la situation est très critique, particulièrement chez les jeunes. Entourés d’éléments perturbateurs (smartphones, télés, ordinateur, alarmes, lumières, bruits, boissons énergisantes, etc.), ils accusent un manque de sommeil très important. Or ne pas bien dormir n’est pas sans conséquences : fatigue, somnolence diurne, surpoids, dépression, diminution de l’attention, baisse des résultats scolaires, risque d’accident, etc.

PUB
PUB

Une vingtaine d’experts ont été réunis par la Fondation Nationale du Sommeil américaine afin de réactualiser les besoins en sommeil. Après avoir examiné plus de 300 publications scientifiques sur le sujet, de nouvelles recommandations ont été formulées.

Quel besoin de sommeil pour chaque tranche d’âge ?

  • Nouveau-nés de 0 à 3 mois : entre 14 et 17 heures de sommeil par nuit.
  • Nourrissons de 4 à 11 mois : 12 à 15 heures.
  • Jeunes enfants de 1 à 2 ans : 11 à 14 heures.
  • Enfants d’âge préscolaire de 3 à 5 ans : 10 à 13 heures.
  • Enfants d’âge scolaire de 6 à 13 ans : 9 à 11 heures.
  • Adolescents de 14 à 17 ans : 8 à 10 heures.
  • Jeunes adultes de 18 à 25 ans : 7 à 9 heures.
  • Adultes de 26 à 64 ans : 7 à 9 heures.
  • Personnes âgées de 65 ans et plus : 7 à 8 heures.

Pour arriver à un temps de sommeil idéal, il faut s’écouter et trouver son propre rythme. L’hygiène de sommeil est très importante : coucher et lever à heures régulières, pas d’activités excitantes le soir, pas de sport en soirée, éviter les dîners gras et copieux, les boissons excitantes, réserver son lit au sommeil, se coucher dès les premiers signes de fatigue, éviter les écrans le soir (smartphone, tablette, télé, ordinateur…), pas de source lumineuse dans la chambre ni de bruit, etc.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Jeudi 05 Février 2015 : 11h10
Mis à jour le Jeudi 05 Février 2015 : 11h53
Source : National Sleep Foundation, How Much Sleep Do We Really Need?,http://sleepfoundation.org/how-sleep-works/how-much-sleep-do-we-really-need.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés