Bébé fivette : des risques à mesurer
Sommaire

Des hypothèses nombreuses mais peu de réponses

Plusieurs hypothèses peuvent être émises pour expliquer cette majoration du risque. Les traitements contre l'infertilité, la congélation des embryons, le fait que plusieurs spermatozoïdes puissent pénétrer dans une même ovule, etc. peuvent être à l'origine de cet excès de risque. Cependant, il est impossible de savoir si celui-ci est réellement dû aux techniques de procréation médicalement assistée ou bien s'il est lié aux causes de la stérilité des couples.

Une grossesse sous haute surveillance

Même si ce risque existe, il ne faut cependant pas dramatiser. Selon ces mêmes chiffres la probabilité d'avoir un enfant avec un poids de naissance normal est de 94% et celle d'avoir un enfant dépourvu de toute malformation est de 91%. Pour nombre de couples, le désir d'enfant est tellement fort que ces risques (somme toute assez faibles) n'entament pas leur détermination. Les grossesses devront néanmoins faire l'objet d'une plus grande attention, notamment lors des différentes échographies de manière à déceler au plus tôt des anomalies éventuelles.Et pour ceux qui ne veulent pas prendre de risque, il ne faut pas oublier que l'adoption peut être une solution alternative à la procréation médicalement assistée.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :