Avant une intervention chirurgicale, préparez votre corps

Quand on programme une opération chirurgicale, c'est toujours un peu stressant… ou parfois beaucoup. On sait qu'il existe un risque opératoire et éventuellement des complications. Tout ne se passe pas toujours parfaitement. Alors, comment se préparer ?
PUB

Préparation psychologique avant une opération chirurgicale

Sur le plan psychologique, il existe des techniques qui aident l'intervention chirurgicale à bien se passer. Elles peuvent paraître étonnantes, mais en les pratiquant, vous ne risquez qu'une chose : c'est que votre opération se passe mieux !

Le premier exercice mental consiste en une suggestion indirecte. Imaginons que vous devez être opéré la semaine prochaine. Et bien, imaginez comment vous allez passer le premier de l'an. Où serez-vous ? Ferez-vous la fête en famille ? Avec des amis ? Prendrez-vous quelques jours de vacances ? Projetez-vous dans ce moment et vivez-le en pensée C'est agréable, mais quel intérêt cela présente-il par rapport à votre opération chirurgicale ? C'est que cette scène imaginée comporte une suggestion essentielle : pour le jour de l'an, vous serez toujours vivant, et vous serez assez en forme pour faire la fête. Votre corps se dit : je vais bien me sortir de cette intervention, puisque je pense à l'avenir qui suit.

PUB
PUB

Un autre exercice consiste à vous parler à vous-même dans votre tête, ou plutôt, à parler à votre corps, pour lui expliquer le pourquoi de l'intervention chirurgicale. Voici ce que vous pouvez par exemple lui dire : « Dans quelques jours, tu vas être opéré. On va t'ouvrir la peau, mais ce n'est pas pour te blesser ou te faire du mal. Au contraire, c'est pour t'aider à guérir. Tu n'arrives pas bien, seul, à éliminer des calculs, empêcher un kyste de se fermer, réparer un ligament, nettoyer tes artères, etc. Le chirurgien va t'aider à aller mieux et je te demande de l'assister, de faire de ton mieux pour bien cicatriser et finir le travail qu'il va faire »

Il s'agit, en parlant à votre corps, de le prévenir qu'il va subir une intervention chirurgicale ; de lui expliquer qu'il ne s'agit nullement d'une agression, mais d'une aide positive et amicale ; et de lui demander de participer.

Cela peut vous paraître un peu ésotérique ! Et pourtant, les personnes qui ont essayé cet exercice en sont toutes extrêmement satisfaites. Car votre corps vous écoute. Et puis, de toute manière, vous n'avez rien à perdre et tout à gagner. Alors, pourquoi ne pas essayer si un jour vous avez besoin d'une intervention chirurgicale ?

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 23 Octobre 2006 : 02h00