Autre pilule, autre contraception
Sommaire

Les pilules progestatives de 2e et de 3e génération

Les pilules de 2e génération ne bloquent pas l'ovulation et leur effet est essentiellement dû à leur action sur la qualité de la glaire cervicale qu'elles rendent plus épaisse, entravant l'ascension des spermatozoïdes dans l'utérus. Elles ont l'inconvénient de devoir être prises à heure fixe, le délai d'oubli étant limité à 3 heures !D'où l'intérêt des pilules de 3e génération qui agissent sur la glaire mais également sur l'ovulation sans pour autant empêcher la production d'oestrogène naturel par les ovaires. De ce fait, le délai d'oubli est de 12 heures, comme avec une pilule classique (oestro-progestative). La prise de cette pilule progestative doit être continue (tous les jours sans interruption entre les plaquettes). Elle est par ailleurs disponible sous forme d'implant que l'on insère sous la peau pour une durée de 3 ans. Attention, cette pilule progestative peut provoquer des troubles des règles (absence de règles, saignements irréguliers). A savoir : les pilules de 2e génération sont remboursées par la Sécurité Sociale, tandis que celles de 3e génération, plus récentes, ne le sont pas.

Probiotiques : Les meilleurs PROBIOTIQUES du marché !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Dossier de presse Organon, 13 avril 2008.