L'audition : un sens trop négligé
Sommaire

Troubles auditifs : que faut-il savoir ?

  • La perte d'acuité auditive est le plus souvent très progressive, si bien qu'elle peut longtemps passer inaperçue, d'autant plus que nous adoptons inconsciemment des comportements compensateurs comme parler plus fort ou monter le son de la télé. D'où la nécessité de faire vérifier régulièrement son audition.
  • Symptômes indiquant une baisse auditive : mauvaise compréhension de la parole, augmentation systématique du volume de la télévision, difficultés à suivre une conversation de groupe, fatigue, problème d'attention, agressivité, anxiété.
  • Le spécialiste de l'audition est le médecin ORL. Il explore les causes possibles de mauvaise audition, détermine le type et de degré de surdité et prescrit le cas échéant une aide auditive.
  • Le médecin ORL réalise un bilan auditif qui comprend une otoscopie (examen complet du tympan et du conduit auditif externe), permettant de vérifier la présence éventuelle de cérumen, de suppuration de l'oreille, d'otite, etc., et une audiométrie. Ce test se réalise dans une cabine insonorisée et dure de 15 à 20 minutes. La personne porte un casque sur les oreilles et doit identifier les sons et les mots.
  • Une fois l'aide auditive prescrite par l'ORL, il faut se rendre chez un audioprothésiste, spécialiste de l'appareillage. L'appareillage comprend plusieurs étapes : le choix du type d'appareil, l'adaptation, le contrôle d'efficacité immédiate et permanente. Les progrès technologiques ont été considérables et ont permis d'éliminer de très nombreux inconvénients. Les appareils sont aujourd'hui miniaturisés et donc très peu visibles, tandis que les bruits de fond et autres interférences sont fortement minimisés.
  • Reste le souci du prix, lequel est conséquent (entre 400 et 2.000 euros par oreille pour les plus performants), même si la Sécurité sociale et les mutuelles en prennent une partie en charge…
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Communiqué de presse Resound Pulse, mars 2007 ; Information presse Médéric, mars 2007.