Attention aux piqûres de guêpes...
Sommaire

Il existe des facteurs de risque

Certaines populations et circonstances sont plus propices aux réactions. C'est le cas de l'adulte par rapport à l'enfant, de certaines professions favorisant le contact avec les hyménoptères (apiculteur, jardinier) et de la prise de certains médicaments (bêtabloquants, inhibiteurs de l'enzyme de conversion).

Le traitement d'urgence

Dès le stade modéré, il faut appeler le Samu au 15 car il faut surveiller la victime. En cas d'aggravation, on traitera le choc : perfusion, injection d'adrénaline et de corticoïdes.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Le Quotidien du médecin, 24 avril 2008.