Anxiolytiques, tranquillisants, somnifères, danger de mort ?

Les anxiolytiques sont très efficaces contre le stress, l’angoisse, l’insomnie… Le petit (ou gros) problème est que les anxiolytiques entraînent une accoutumance et ont donc tendance à être pris à long terme par les personnes qui les utilisent.
© Adobe Stock
Sommaire

Votre risque de mortalité augmente si vous consommez des anxiolytiques

C’est désormais démontré dans une étude canadienne : les personnes consommant des anxiolytiques ont une augmentation significative du risque de mortalité. Heureusement, cette augmentation reste malgré tout modeste. L’enquête a étudié entre 1994 et 2007, plus de 14.000 personnes âgées de 18 à 102 ans.

Si vous prenez des anxiolytiques, votre mortalité sur 13 ans (durée de l’enquête) pourrait passer (en moyenne) de 11 % à 16%.

Quelles sont les raisons de cette augmentation de mortalité sous anxiolytiques ?

Les accidents pourraient être plus fréquents, les anxiolytiques augmentant le temps de réaction, altérant la coordination psychomotrice. Les chutes graves pourraient aussi devenir plus fréquentes chez les personnes âgées.

Ces médicaments sont aussi dépresseurs du système respiratoire et pourraient avoir tendance à aggraver des maladies pulmonaires ou cardiaques.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Belleville G., Canadian Journal of Psychiatry, 55 : 558-67, 2010 ; Hausken A.M., Pharmacoepidemiol Drug Saf., 16 (8) : 913-8, 2007.