Anus qui démange : quelles solutions ?

© Istock

Il y a certaines démangeaisons dont il est plus difficile de parler. 1 à 5% de la population souffre de prurit anal. Le Dr Thierry Higuero, proctologue et membre du conseil d'administration de la Société nationale française de coloproctologie, liste les causes de ces démangeaisons et donne ses conseils pour s’en débarrasser.

PUB

De quoi on parle ?

Le prurit anal se manifeste pas un besoin irrépressible de se gratter. "Le prurit anal est un motif fréquent de consultation chez le proctologue. Il est tout aussi important de traiter sa cause que la démangeaison  elle-même : le grattage qui en résulte est également responsable de démangeaisons, créant ainsi un cercle vicieux qu’il faut rompre", explique le Dr Thierry Higuero, proctologue et membre du conseil d‘administration de la Société nationale française de coloproctologie.

PUB
PUB

D’où vient la démangeaison ?

La raison des démangeaisons est variée, parfois proctologique : une fissure, une maladie hémorroïdaire, une ulcération, un trouble de la continence, une infection sexuellement transmissible, etc. Chez certains patients, la cause est dermatologique. Le prurit anal peut être la conséquence d’une infection, le plus souvent une candidose (15% des cas) ou un parasite (oxyure, responsable d’un prurit nocturne). La démangeaison peut aussi avoir comme cause un psoriasis ou un eczéma. "D’autres causes plus rares, dermatologiques mais aussi tumorales justifient une consultation spécialisée en cas de prurit anal" insiste  le Dr Higuero. Enfin, certains médicaments et aliments pourraient être la cause des démangeaisons inexpliquées (la moutarde, les tomates, les prunes, le café par exemple). La cause reste cependant non identifiée dans la moitié des cas environ : on parle alors de prurit essentiel.

Publié le 15 Mars 2018
Auteur(s) : Johanna Amselem, journaliste santé
Validé par : Dr Thierry Higuero, Proctologue