Antibiotiques : point trop n'en faut

Publié par Dr Agnès Lara le Lundi 21 Janvier 2002 : 01h00
Les affections ORL ou bronchiques les plus communes sont le fait des Pneumocoques et sont classiquement traitées par des antibiotiques essentiellement des pénicillines. Malheureusement, les résistances de ces bactéries aux antibiotiques sont de plus en plus fréquentes. Une étude vient de montrer que l'apparition de ces résistances était liée à des utilisations répétées d'antibiotiques appartenant à la même famille sur une courte période.
PUB

Les bactéries responsables des infections broncho-pulmonaires (bronchites, pneumonies) ou ORL (otites, sinusites) sont régulièrement des pneumocoques. Ils infectent surtout les enfants ou les personnes âgées. Le traitement est classique : les antibiotiques.Les antibiotiques les plus efficaces contre les Pneumocoques sont les pénicillines. Malheureusement, les souches résistantes sont de plus en plus nombreuses (jusqu'à 10% dans le cas des otites). Il peut alors être nécessaire d'effectuer sur le malade un prélèvement buccal qui permettra de déterminer à quel antibiotique le germe est sensible. Seulement voilà, les résistances multitples aussi se mulitplient !

Des antibiotiques efficaces mais pour combien de temps ?

Si les résistances se multiplient, on est en droit de se demander combien de temps les antibiotiques dont nous disposons seront encore efficaces. C'est un réel problème de santé publique, notamment dans les hôpitaux où les germes multirésistants (résistants à plusieurs antibiotiques) sont monnaie courante.

PUB
PUB

Comment apparaissent ces résistances ?

Ainsi, une étude récemment publiée par Nasrin et coll. montre que les résistances apparaissent notamment quand des antibiotiques de la même famille (celle des bêtalactamines) ont déjà été administrés au même malade au cours des deux mois précédents.La probabilité de voir apparaître des bactéries résistantes augmente encore de 4% pour chaque jour supplémentaire d'utilisation de bêtalactamines au cours des 6 mois précédents.

Publié par Dr Agnès Lara le Lundi 21 Janvier 2002 : 01h00
PUB
PUB
A lire aussi
La méningite : son traitement est toujours une urgence !Publié le 23/10/2000 - 00h00

Sa simple évocation effraye toujours, surtout les parents, en raison de sa contagion épidémique dans les écoles et de ces conséquences parfois mortelles lorsqu'elle n'est pas soignée à temps. Il existe plusieurs sortes de méningite plus ou moins graves. Dans tous les cas, il faut réagir...

Les antibiotiques, quel impact sur nos "gentilles" bactéries ?Publié le 20/08/2015 - 14h11

Le "miracle" antibiotique nous a sauvés de maladies souvent mortelles, mais aussi d’infections du quotidien comme les cystites. Parce qu’ils ont été utilisés à outrance et souvent à mauvais escient, il faut désormais lutter contre un effet secondaire préoccupant : la destruction de...

Plus d'articles