Anti-inflammatoires : quels risques pour la santé ?

© Adobe Stock

Les anti-inflammatoires font partie des médicaments les plus fréquemment utilisés (notamment l’ibuprofène), y compris en automédication. Pour autant, connaissez-vous les dangers des médicaments anti-inflammatoires et les risques qu'ils font courir ?

PUB

Dangers des médicaments anti-inflammatoires

Les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) ne sont pas dénués d’effets secondaires. Ils peuvent même se révéler beaucoup plus dangereux qu’on le croit. Les premiers dangers sont d’ordre digestif avec des risques de brûlures d’estomac ou encore des nausées (le plus souvent en cas de prise prolongée, mais parfois dès le début). Ils peuvent occasionner des ulcères, et ils augmentent la tension artérielle ainsi que le risque d’infarctus et d’AVC de manière significative. De plus, ils peuvent être responsables d’une insuffisance rénale, notamment chez les personnes âgées.

PUB
PUB

Autres risques des médicaments anti-inflammatoires

Les médicaments anti-inflammatoires sont donc à proscrire en cas d’ulcère, de troubles cardiaques ou d’insuffisance rénale. Mais ils devraient également être évités au long cours, car il n’est pas rare que le foie, intoxiqué, devienne incapable de détoxifier le médicament, avec pour conséquence une hépatite toxique, c’est-à-dire un véritable empoisonnement nécessitant une hospitalisation en urgence. Par ailleurs, les allergies aux AINS ne sont pas rares. De même, les personnes souffrant de diabète doivent éviter d’en prendre, ainsi que les femmes enceintes. Enfin, ils sont à bannir chez les personnes qui prennent d’autres traitements anti-inflammatoires, anticoagulants ou contenant de la pseudoéphédrine, en raison des risques d’interactions médicamenteuses.

Publié par La Rédaction E-Santé le Lundi 03 Septembre 2018 : 15h01