Anévrisme cérébral : le traitement par neuroradiologie interventionnelle

© Istock

L'anévrisme cérébral correspond à une dilatation d'une artère cérébrale. Le risque de ce type de lésion est la rupture, qui provoquerait une hémorragie cérébrale, dont les conséquences peuvent être dramatiques. La neuroradiologie interventionnelle permet une prise en charge avant le risque de rupture.

PUB

Quels sont les symptômes de l'anévrisme cérébral ?

Bien souvent, l'anévrisme cérébral passe inaperçu et est découvert fortuitement sur un scanner ou une IRM, pratiqués pour une autre raison. Lorsqu'il est volumineux, il peut devenir symptomatique et donner des maux de tête, des vertiges et de sensations de malaise. Il peut également provoquer des crises convulsives partielles ou généralisées. Lorsqu'il commence à créer de symptômes, il est nécessaire de le prendre en charge, car le risque de rupture est important et les conséquences d'une hémorragie cérébrale peuvent être sévères, voire fatales. 

PUB
PUB

En quoi consiste le traitement de l'anévrisme par neuroradiologie interventionnelle ?

Lorsque l'anévrisme cérébral est volumineux ou à risque de rupture, il est souhaitable de le traiter rapidement. Il n'est pas forcément nécessaire d'en arriver à la chirurgie. Des techniques simples d'embolisation ou d'exclusion de l'anévrisme par neuroradiologie interventionnelle permettent de régler le problème. Un cathéter est introduit par l'artère fémorale et un clip est ensuite placé sur le collet de l'anévrisme, sous contrôle radiographique. Les complications liées à ces techniques sont rares.

Publié le 17 Août 2018
Auteur(s) : La Rédaction E-Santé