Amélie Nothomb se confie : “ une anorexie sévère a failli me tuer"

Lors d’une interview croisée avec Daniel Picouly pour Paris Match, Amélie Nothomb s’est confiée sans fard sur son anorexie. La célèbre écrivaine belge avoue que ce trouble alimentaire a failli la tuer.
© Creative Commons
Sommaire

Amélie Nothomb a souffert d’anorexie à l’adolescence. La célèbre écrivaine revient sur cette période difficile dans une interview accordée à Paris Match.

Amélie Nothomb : "il s’en est fallu de peu pour que je tourne très mal"

Amélie Nothomb a connu des périodes très difficiles dans sa jeunesse. "Il s'en est fallu de peu pour que je tourne très mal. La littérature m'a sauvée. C'est miraculeux pour moi de m'en être sortie et c'est uniquement grâce aux livres. Aujourd'hui, on a envie de dire aux autres : Vous aussi vous pouvez vous en sortir grâce aux romans", a expliqué l’auteure de Stupeur et Tremblement.

En effet, très jeune, elle a pu découvrir la littérature classique grâce à la collection de son père, l’ancien diplomate Patrick Nothomb, décédé du COVID-19 en mars dernier. Elle se rappelle : "j’ai commencé très tôt à puiser dedans". 

La romancière de 54 ans reconnaît qu’elle a été "une adolescente à très grands problèmes" et "très perturbée". Elle a entre autres fait face à "une anorexie sévère qui a failli me tuer". La Belge qui a fait face à des troubles alimentaires pendant plusieurs années, se rappelle : "j’avais un sentiment de néant. C’est la lecture des classiques qui m’a permis de renouer avec la réalité".

Une anorexie qui a débuté à 13 ans

Amélie Nothomb avait déjà évoqué ses difficultés dans une longue interview accordée au Monde en 2017. Elle avait alors confié avoir sombré dans l’anorexie à 13 ans. "Les voix qui me parlaient dans ma tête [étaient] nettement moins agréables. J'ai soudain eu le sentiment de vivre avec un ennemi intérieur. Une sorte de monstre générateur d'angoisse. Ma vie a totalement basculé", avait expliqué l’auteure de l’Hygiène de l’assassin.

Elle avait également aussi reconnu qu’elle continuait de se battre contre cette pathologie.


La lutte contre l’anorexie influence son écriture

Pour l’écrivaine, ces troubles alimentaires ont aussi influencé son écriture. L'anorexie explique "cette fragilité immense qu'il me faut vaincre tous les matins et la nécessité vitale d'écrire qui en résulte. Tous les matins, je dois me battre. Et tous les matins, tout est à recommencer. Car les forces obscures sont toujours en moi”. Toutefois, elle ne veut pas glorifier la maladie. "Il est hors de question que je valorise l'anorexie. Trop de gens l'idéalisent en pensant qu'il y a quelque intérêt à y trouver. C'est faux ! Elle fait des ravages. Je serais quelqu'un de bien mieux si je n'avais pas été anorexique", avait assuré l’écrivaine belge dont le dernier opus “les aérostats" sortira le 19 août 2020.

Lors de cet entretien avec le Monde, Amélie Nothomb avait également évoqué pour la première fois le traumatisme de son adolescence à l’origine des nombreuses difficultés rencontrées en grandissant. 

Comparez les Mutuelles séniors et économisez toute l'année !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.