Allergique au foot ? Comment y échapper

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Dimanche 12 Juin 2016 : 20h55
Mis à jour le Lundi 13 Juin 2016 : 10h31

Tout le monde n’aime pas le foot !

Dans un récent sondage, 54 % des femmes ont affirmé qu’elles ne suivraient pas l’Euro.  Un autrede BVA nous dit  que 43 % des français (tous sexes confondus) n’aiment pas du tout le foot.

Ce qui fait pas mal d’allergiques au foot.

Comment y échapper ?

© Istock
PUB

On peut disserter sans fin sur les raisons pour lesquelles une majorité de femmes et un pourcentage inconnu d’hommes sont allergiques au foot.

Ce qui importe quand on ne comprend rien au 4.4.3, que l’on ne supporte pas les hurlements des supporters à chaque but, c’est de trouver de quoi s’occuper pour y échapper.

La piscine est un bon refuge : la tête dans l’eau, vos oreilles sont bouchées. Et vous avez ainsi le temps de vous muscler et de vous affiner en y abandonnant quelques kilos en trop.

Le cinéma en est un autre. Si vous en avez une, c’est le moment d’amortir votre carte illimitée.

Quand votre télé est squattée par compagnon et enfants pour un match, vous pouvez fort bien vous réfugier dans votre chambre et regarder, casque sur la tête, un film ou une série sur votre ordinateur.

Ou aller dîner avec des copines elles aussi allergiques au foot. Mais il est difficile de trouver un resto qui ne retransmet pas les matchs. Installez-vous alors chez une célibataire accueillante en apportant le dîner.

Pour protéger votre cyberespace, ne pas être gavé(e) de foot sur Facebook et Twitter, vous pouvez facilement masquer vos amis sans pour autant les bloquer.

Mais il existe aussi une appli Facebook Social Fixer qui filtre les mots clés fatidiques et vous protégera le temps de l’Euro.

Paule

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Dimanche 12 Juin 2016 : 20h55
Mis à jour le Lundi 13 Juin 2016 : 10h31
PUB
PUB
A lire aussi
Le côté obscur de FacebookPublié le 01/02/2010 - 00h00

C'est l'endroit où il faut être. Et ceux qui n'y sont pas semblent vraiment restés bloqués au temps des dinosaures. Où ca ? Sur Facebook ! Pourtant, aux côtés de ses aspects ludiques, voire positifs, Facebook présente aussi une facette négative, voire dangereuse.

Plus d'articles