Allergie cutanée : les symptômes s'aggravent-ils la nuit ?

© Istock
Constater l’apparition de petits boutons rouges qui grattent, sur la peau, doit en premier lieu faire penser à une réaction allergique. Ces démangeaisons cutanées peuvent présenter diverses caractéristiques, certaines pouvant s’aggraver la nuit. Alors, quels types de démangeaisons sont susceptibles de s’aggraver la nuit ?
Publicité

Démangeaisons cutanées nocturnes

Les allergies susceptibles de provoquer des symptômes qui s’aggravent de nuit sont finalement assez rares. Cela s’explique par le fait qu’au cours de la nuit, on est naturellement moins exposé à d’éventuels allergènes qu’en pleine journée. Il s’agit essentiellement de certaines formes d’urticaires ou d’eczémas qui peuvent être à l’origine de tels symptômes. Cette éruption cutanée qui se traduit par l’apparition de plaques rouges et d’importantes démangeaisons est en effet susceptible d’augmenter la nuit, notamment en cas d’urticaire ou d’eczéma chroniques. Il est dans tous les cas important d’identifier les facteurs déclenchants, ceux-ci pouvant être aussi bien climatiques (chaleur, soleil, froid, etc.) qu’alimentaires (noix, crustacés, soja, etc.).

Publicité
Publicité

Autres pathologies entraînant des démangeaisons cutanées nocturnes

D’autres pathologies peuvent expliquer les démangeaisons cutanées nocturnes. On peut par exemple citer la gale, qui est une parasitose qui entraîne de violentes démangeaisons, en particulier le soir et la nuit. Plus communément, la présence de puces dans la literie peut expliquer des démangeaisons. Toutefois, dans ces deux derniers cas, il ne s’agit pas d’allergies à proprement parler. En revanche, une allergie aux acariens peut aussi être réactivée la nuit, là encore si la literie n’est pas correctement nettoyée.

Publié par La Rédaction E-Santé le Vendredi 04 Mai 2018 : 12h01